ACTU DÉFENSE : Synthèse de l'actualité du ministère de la Défense.

Posté le vendredi 02 juin 2017
ACTU DÉFENSE : Synthèse de l'actualité du ministère de la Défense.

Défense de la France : les engagements internationaux

Mme Sylvie Goulard, ministre des Armées, est intervenue le 29 mai en ouverture du point presse pour revenir sur son agenda et ses priorités.

Au Mali et auprès de Sentinelle, Mme Goulard a pu constater les conditions difficiles et courageuses dans lesquelles les militaires opèrent pour la protection des Français et la lutte contre le terrorisme. Évoquant son déplacement à l’hôpital d’instruction des armées Percy, la ministre a fait part de sa solidarité pour les blessés et rendu hommage aux soins donnés par le Service de santé des armées.

La ministre a accompagné le Président de la République au sommet de l’OTAN le 25 mai et a pu rencontrer plusieurs de ses homologues. Sylvie Goulard poursuivra cet agenda international exigent à Berlin le 31 mai pour rencontrer son homologue allemande Ursula von der Leyen, avant de d’intervenir au dialogue Shangri-La à Singapour.

La ministre est revenue sur le changement de dénomination du ministère : une décision symbolique qui place au centre les hommes et les femmes, civils et militaires, dont la somme des actions a pour objectif la protection de la France et des Français. Ce nouvel intitulé n’induit aucun changement sur le périmètre d’action du ministère.

Enfin, la ministre des Armées a évoqué son premier COMEX, où elle a présenté, au retour de la réunion spéciale de l’OTAN, ses grandes orientations stratégiques :
la protection des Français, qui reste la première des priorités ;
la condition du personnel, qui connaît un taux d’engagement particulièrement élevé ;
l’atteinte d’un budget équivalent à 2% du PIB en 2025; à la demande du Président de la République, une réflexion stratégique va être rapidement engagée et une nouvelle Loi de programmation militaire sera préparée afin d’être présentée à la représentation nationale dès 2018 ;  le développement de la défense européenne avec pragmatisme ; d’une part en poursuivant le processus lancé à Bratislava en 2016, et d’autre part en menant des politiques de coopération bilatérale, comme avec l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

 

Défense de la France : les engagements internationaux

Rare pays du monde occidental à disposer de l’ensemble du spectre des capacités militaires terrestre, aérienne et maritime, la France a un rôle moteur auprès de ses alliés. L’un des pays européens qui dépense le plus pour sa défense et qui intervient le plus à l’extérieur, la France consacre un effort national de défense significatif avec 1,8% du PIB. La part consacrée aux équipements, à la préparation de l’avenir et à l’innovation (17,3 Mds €), ainsi que le niveau opérationnel des armées françaises placent la France au rang des Nations consentant les efforts les plus importants pour sa défense.
Elle agit la plupart du temps dans un cadre international, aux côtés de ses partenaires, de ses alliés, et des Européens. Elle est un partenaire reconnu, respecté, solidaire mais autonome au sein de l’OTAN, par sa participation à de nombreuses missions et entraînements de l’Alliance et par son apport capacitaire : à titre d’exemple, le Corps de réaction rapide français (CRR-FR) pourra fournir dès juillet l’ossature d’un état-major de 430 militaires en mesure de commander un groupe de force interarmées de 14 nations différentes ; 3 500 militaires français ont ainsi participé à une vingtaine d’exercices chaque année, dont l’exercice de certification Trident Jaguar qui a mobilisé en mars 800 militaires français, six avions de chasse et une frégate.


Pour lire la suite, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

 

Source : DICoD

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.