ANNIVERSAIRES.

Posté le mardi 06 juin 2017
ANNIVERSAIRES.

6 juin 1940 : Le Jules Verne part bombarder Berlin
Un quadrimoteur Farman initialement destiné à Air France est militarisé au début de la guerre pour compenser dans l’urgence le manque de bombardiers français. Commandé par le capitaine de corvette Dailliere (aéronautique navale), il effectue avec succès plusieurs bombardements sur Aix la Chapelle, Saint Omer et Anvers avant le raid sur Berlin. Pour ce bombardement, il décolle de sa base de Le Poulmic, le 6 juin, afin de gagner Mérignac qui possède une piste très longue, capable de faire décoller des avions très lourds. Il décolle le lendemain avec une surcharge d’une tonne et lâche 8 bombes explosives de 250 kg et 80 bombes incendiaires de 10 kg (larguées à la mains !) sur une usine de Berlin. Il rentre sans problème et se pose à Chartres. C’est la première fois de la guerre que Berlin est bombardé.

 

6 juin 1940 : mort du commandant Maurice Arnoux (Angivillers). 
As français de la chasse durant la Première guerre mondiale, Arnoux est abattu alors qu’il est en combat aérien dans l’Oise avec son Morane 406 contre 7 Messerschmitt Bf 109.

  

6 juin 1944 : opération Overlord (plages de Normandie). 
La plus grande opération de débarquement jamais menée à bien. Sur les 250 000 hommes qu’elle implique, seuls 177 sont français et participent à l’assaut initial au sein du commando Kieffer. .
Il faut ajouter la contribution d’un certain nombre de bateaux français : 2 croiseurs, 1 destroyer, 4 frégates, 4 corvettes et 14 vedettes et dragueurs de mines.(Les réseaux de renseignement français de la Résistance, rarement cités,  ont permis aux alliés de connaître avec précision les  défenses allemandes, facilitant ainsi la destruction d'une grande partie  d'entre elles. Les agents de renseignement de la Résistance française ont ainsi évité de très lourdes pertes aux troupes alliées - note ASAF)

 

6 juin 1971 : le Surcouf est coupé en deux (au large de Carthagène). L’escorteur d’escadre Surcouf est abordé par un pétrolier soviétique (général Boucharov) qui le coupe en deux alors qu’il croise aux abords du détroit de Gibraltar.9 morts et 1 blessé.

 

Source : ASAF

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.