ARMÉE FRANÇAISE : La Bretagne, 5e frégate multi-missions de la Marine nationale

Posté le samedi 23 septembre 2017
ARMÉE FRANÇAISE : La Bretagne, 5e frégate multi-missions de la Marine nationale

La Bretagne, cinquième des huit nouvelles frégates multi-missions (FREMM) de la Marine nationale a connu hier sa première levée des couleurs et cérémonie de prise de commandement. Le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaitre le capitaine de vaisseau Julien Duthu comme premier pacha du bâtiment. 

A l’issue de ses essais, elle sera livrée en 2018 à la Marine nationale. La Bretagne sera basée à Brest, tout comme deux des quatre premières FREMM déjà réceptionnée par la flotte française, l’Aquitaine (2012) et la Provence (2015).
Les Languedoc et Auvergne, respectivement livrées en mars 2016 et avril 2017, sont quant à elle basées à Toulon.  

Après la Bretagne, Naval Group achèvera fin 2019 la Normandie, actuellement en construction et qui ralliera également Brest. Puis ce sera au tour des Alsace et Lorraine, les deux dernières unités du programme, qui bénéficieront des capacités de défense aérienne renforcées et seront basées à Toulon.

Longues de 142 mètres pour une largeur de 20 mètres et un déplacement de 6 000 tonnes en charge, les FREMM sont notamment équipées d’un radar multifonctions Herakles, un sonar de coque, un sonar remorqué Captas 4 et un hélicoptère Caïman Marine (NH90 NFH).

L’armement des six premières est constitué de 16 missiles de croisière navals (MdCN), 16 missiles surface-air Aster 15, 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, une tourelle de 76mm, deux canons télé-opérés de 20 mm, de l’artillerie légère et des torpilles MU90.

Les deux dernières, appelées FREMM DA (défense aérienne), pourront mettre en œuvre des missiles Aster 30. « Les FREMM sont des bâtiments de combat polyvalents destinés à maîtriser une zone d’opérations aéro-maritime (soutien à la force océanique stratégique, escorte, protection), frapper dans la profondeur avec le missile de croisière naval, faire de la lutte antinavire, anti-sous-marine et anti-aérienne, et à venir en soutien et appui d’opérations de projection », rappelle la Marine nationale.


Vincent GROIZELEAU 
(Mer et Marine)

Source de diffusion : www.asafrance.fr

 

 

Note ASAF (source IFRAP)
En 2002, lorsque le programme FREMM est initié par monsieur Alain RICHARD, puis lancé officiellement sous l’égide de l’OCCAR en 2005, le programme FREMM prévoit 17 frégates dont la 8ème doit être livrée en 2019.
Aujourd’hui, seules 6 seront livrées à cette date et les deux autres le seront en principe pour 2022…et la série pour la Marine nationale s’arrêtera là.
La Marine n’aura donc que 8 FREMM au lieu des 17 prévues initialement seulement 10 ans auparavant !

 

Pour télécharger l'article de l'IFRAP, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

 

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.