ARMEMENT : Le SNA Améthyste achève son dernier arrêt technique majeur.

Posté le mercredi 15 mars 2017
ARMEMENT : Le SNA Améthyste achève son dernier arrêt technique majeur.

Entré en cale sèche en octobre 2015 à Toulon, le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste est sorti de bassin le 9 mars. DCNS, qui a conduit l’arrêt technique majeur de ce bâtiment, a repassé la main à son équipage, sous la responsabilité duquel vont maintenant être réalisés les essais à quai puis en rade avant de poursuivre au large de Toulon. S’en suivra une intense phase d’entrainement à l’issue de laquelle l’Améthyste pourra, de nouveau, être déployé.

De quoi tenir 10 ans

Mis en service en 1992, le bâtiment, cinquième des six unités du type Rubis, vient en fait de réaliser son ultime arrêt technique majeur, une période de grande maintenance doublée du rechargement du cœur nucléaire qui intervient désormais tous les 10 ans sur chaque SNA. L’Améthyste a donc recouvré une décennie de potentiel pour sa chaufferie et ses principaux équipements, de quoi le faire tenir jusqu’à la livraison du Casabianca, cinquième et avant dernier SNA de nouvelle génération du type Barracuda, qui doit intégrer la Marine nationale en 2027.

D’ici là, l’Améthyste, comme ses sisterships, bénéficiera de périodes de maintenance régulières, soit un arrêt de 5 semaines tous les 4 mois et un de 5 mois tous les trois ans et demi (40 mois).

 

Mer et Marine

Source : Mer et Marine

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.