ARMEMENT : La flotte militaire de transport aérien est dans une situation critique.

Posté le dimanche 05 mars 2017
ARMEMENT : La flotte militaire de transport aérien est dans une situation critique.

 

 

 

 

La réponse du ministre de la défense à la question écrite de François Cornut-Gentille sur la disponibilité des équipements de l’armée de l’Air en 2016 apporte des chiffres qui vont au-delà du seuil de l’inquiétude.

 

 

 

Sur la période 2012-2016, l’armée de l’Air a vu son parc de C160 Transall fondre, passant de 38 à 21 unités, pour un âge moyen de 35 ans. Cette chute d’avions en service ne s’est pas accompagnée d’une amélioration de la disponibilité qui peine à dépasser les 40 %. Ceci signifie que moins de 10 Transall sont disponibles.

 

cn160

 

Pour les CN235 CASA, la situation est à peine plus meilleure. Certes le parc a augmenté depuis 2012 de 4 unités pour s’établir à 27 avions en 2016. Mais l’arrivée de ces nouveaux appareils n’a pas enrayé la lente dégradation de la disponibilité : 50,8 %

tableau 1

 

Pour les C130, les chiffres se révèlent dramatiques : en 2012, tout comme en 2016, l’armée de l’Air comptait 14 appareils. La constance de ce parc est trompeuse : la disponibilité a été divisée par 2 sur la même période passant de 40,8 % à 22,5 %. Ainsi, en 2016, entre 3 et 4 appareils sont disponibles.

tableau 2

 

L’A400M, programme fétiche devant régler tous les problèmes de transport de l’armée de l’Air, reste, quant à lui, cloué au sol dans un fiasco industriel et financier inédit.


François CORNUT GENTILLE
Député
Membre de la Commission des finances

 

Source : Député François CORNUT GENTILLE

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.