Communiqué du général (2s) François CANN, Grand-croix de la Légion d’honneur, Ancien membre du Conseil de l’Ordre.

Posté le mercredi 09 décembre 2015
Communiqué du général (2s) François CANN, Grand-croix de la Légion d’honneur, Ancien membre du Conseil de l’Ordre.

            Cet après-midi j’ai été informé par les présidents des SMLH 31 et 81 de l’intention du Président de la République de nommer Chevaliers de la Légion d’honneur les victimes décédées lors des attentats de ce 13 novembre.

 

              Je suis surpris et indigné par cette intention.

 

x

 

           Je suis surpris par la forme que prend cette affaire. Le Grand Maître de l’Ordre (tout Président de la République qu’il est) n’a pas le pouvoir discrétionnaire de nommer des membres dans l’Ordre de la Légion d’honneur sans avoir, au préalable, recueilli l’avis favorable de la Grande Chancellerie et plus précisément celui du Conseil de la Légion d’honneur dont les quatorze membres réunis sous la présidence du Grand Chancelier, s’opposeraient, j’en suis sûr, à ce non-respect de la réglementation.

           

            J’ai siégé à ce Conseil de 1991 à 2011 aux côtés de treize collègues bénévoles et apolitiques. Avec eux j’ai eu l’occasion de m’opposer, à trois reprises, aux initiatives impromptues de trois Grands Maîtres, à savoir les Présidents Mitterrand, Chirac et Sarkozy. Nous l’avons fait avec le seul souci du respect de la réglementation, le Code de la Légion d’honneur.

 

            Le Grand Maître peut toujours, évidemment, modifier un décret lui permettant de passer outre. Mais un tel « coup de force » serait perçu comme un geste inspiré par la démagogie ou bien l’électoralisme à un moment particulièrement propice.

 

x

           

             Quant au fond de cette initiative, je suis indigné car la Légion d’honneur ne peut être décernée, à titre posthume, qu’aux citoyens ayant trouvé la mort dans l’accomplissement de leur devoir au service de la Nation.

 

               La seule Légion d’honneur qui pourrait être éventuellement  décernée serait celle qu’on pourrait imaginer pour le chien « Diesel », tué dans l’assaut qu’il avait donné contre les terroristes.

 

x

 

             La Médaille militaire a été dénaturée le 26 juillet 2009 par l’initiative du Président Sarkozy, nommant chevaliers de la Légion d’honneur, à titre posthume, deux adjudants- chefs morts au Champ d’honneur alors qu’à  ce titre, ils auraient dû se voir conférer la Médaille militaire.

           

               Si demain la Légion d’honneur devait, à son tour, être dénaturée du fait d’une initiative démagogique alors, la Nation serait en droit de se demander quel respect portent les Grands Maîtres pour notre Premier Ordre national.

            

 

             Général (2S) François CANN

                                                                       Grand-croix de la Légion d’honneur,

                                                                        Ancien membre du Conseil de l’Ordre.

 

Le général de corps aérien Michel FORGET, également ancien membre du Conseil de l'Ordre, a exprimé son accord total avec les termes du communiqué du général François CANN.
L'ASAF s'honore de compter parmi ses membres, ces deux personnalités exceptionnelles.

 

Pour lire l'article de Valeurs actuelles " Attentats de Paris : Hollande pourrait remettre la Légion d’honneur aux 130 victimes ", faisant référence aux informations données par Europe 1, cliquez sur la vignette ci-dessous.

VA 130 futurs chdl

 

Source : Général (2S) François CANN

Commentaires (6)

  • Lécuyer

    10 décembre 2015 à 07:57 |
    Mon général.
    Je partage totalement votre position sur cette intention. Que de Légion d'honneur seraient à attribuer aux morts pour la France du XXème siècle. J'ai dans mon association des Anciens Marsouins 2 grands Anciens qui ont attendu d'avoir plus de 90 ans pour leurs années passées en Indochine. Encore une action de compassion pour cacher une incapacité de réaction face au terrorisme. La LH doit rester une reconnaissance de service rendus à la grandeur de la France.
  • GUIRAUD

    10 décembre 2015 à 10:01 |
    Merci mon général pour ce communiqué.
    fier d'avoir servi sous vos ordres
    fier des rencontres à la résidence des pins
    des chefs comme vous , il n'en reste malheureusement plus beaucoup.
    nombreux sont ceux qui vous aurai suivi jusqu'au bout du monde.
  • N

    10 décembre 2015 à 15:28 |
    la legion d'honneur n'est pas destinée aux victimes d'attentat. Souvenons d'eux simplement.
  • lautard bruno

    10 décembre 2015 à 22:20 |
    Merci mon Général pour ce communiqué que je partage entièrement. Respectueusement.
  • BIHAN Jean

    11 décembre 2015 à 14:29 |
    Tout à fait en accord avec votre communiqué.
    NAPOLEON a bien créé cette distinction pour honorer les vaillants combattants s'étant distingués sur le champ de bataille. Cette médaille est 'bradée' actuellement et rares sont ceux aptes à être promus.
    Pour un militaire, que ce soit la Médaille Militaire ou la LH, les conditions sont très restrictives.
    Honorer des victimes du terrorisme, je pense que cela a été fait. Où va-t-on?
    Jean BIHAN -Chevalier de l'ONM -président national honoraire de l'UNSOR
  • Colette MARIN-CATHERINE

    10 janvier 2016 à 00:35 |
    j'approuve le Général CANN - la légion d'honneur ,n'est pas justifiée dans ces circonstances. pas plus que les visages arbitrairement voilés de tricolore sur le Nethis

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.