ACTIVITÉ MILITAIRE : L’inquiétante déliquescence des armées.

Posté le mercredi 10 janvier 2018
ACTIVITÉ MILITAIRE : L’inquiétante déliquescence des armées.

Depuis 2013, l’intense activité des armées françaises ne permet pas de régénérer leur potentiel. Le niveau de notre puissance militaire est largement inférieur à celui de 2010 et connaîtra, à moyens constants, un effondrement brutal à l’horizon 2020. Déjà la réédition d’une opération comme SERVAL au Mali serait impossible, compte tenu de la réduction de l’entraînement, de l’usure et du manque de disponibilité des matériels, ou encore de la pénurie de munitions.

Aucune nouvelle opération extérieure ne peut être  actuellement engagée.

Plus inquiétant encore, un militaire sur deux déclare ne plus pouvoir concilier vie personnelle et vie professionnelle et envisage en conséquence une reconversion.

 

Nicolas BAVEREZ
Historien et économiste
Extrait d’un article de paru dans « Le Point »  du 4 janvier 2018

 

Avis du président de l’ASAF


L’ASAF partage totalement cette appréciation de Nicolas BAVEREZ.

Notre association, qui soutient les armées, ne cesse de dénoncer leur paupérisation.
Elle le fait depuis 2009 à travers ses lettres mensuelles qui sont toutes disponibles sur son site (page Actualités - onglet : Analyses/lettres ASAF)

La question du faible taux de renouvellement du premier contrat des engagés devient cruciale car la réponse qui sera apportée conditionne la valeur opérationnelle de nos forces armées tout autant que le nombre et la qualité de ses matériels, eux-mêmes souvent vétustes et indisponibles .

C’est pourquoi l’effort financier annoncé pour 2018 n’est absolument pas en rapport avec l’état réel de nos armées, au regard des ambitions politiques affichées, des menaces identifiées, notamment dans la dernière revue stratégique, et des capacités qu’il nous faudrait détenir. Une crise grave pourrait se profiler très rapidement.



Henri PINARD LEGRY
Président ASAF

 

Site de diffusion : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.