LETTRE OUVERTE de dix grandes associations du monde combattant à François Hollande, président de la République.

Posté le vendredi 20 mai 2016
LETTRE OUVERTE de dix grandes associations du monde combattant à François Hollande, président de la République.

 

COMITÉ  D'ENTENTE  DES  GRANDS  INVALIDES  DE  GUERRE  Élargi 

_______________________

SECRÉTARIAT   20 rue d’Aguesseau  75008 PARIS

 E-mail : ebonimond@gueules-cassees.asso.fr

____________

  

Fédération des amputés de guerre de France   
74, boulevard haussmann - 75008 Paris 
Fondation  des aveugles de guerre
20, rue d'aguesseau - 75008 Paris
 

 

Union des blessés de la face et de la tête "gueules cassées"      
20, rue d'aguesseau - 75008 Paris          

Fédération nationale
des blessés multiples et impotents de guerre

                                                           10, rue lancry - 75010 Paris

Association des mutiles de guerre des yeux et des oreilles
29, rue guillaume tell - 75017 Paris                  
Association nationale des plus grands invalides de guerre
13, avenue de la motte Picquet - 75007 Paris

 

Association des Blessés Médullaires titulaires de l’article L115
Résidence « le Fontainebleau » - 11 rue Paul Guigou – 06400 Cannes           
                        

Fondation des « Gueules Cassées »
20, rue d’Aguesseau - 75008 Paris 

Union nationale des combattants
 18 rue de Vézelay - 75008  Paris    
Association de soutien à l’Armée Française
 18 rue de Vézelay - 75008 Paris

                                                                                                                                                                                                            

 

 

        

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                             

Monsieur François Hollande
Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du Faubourg St Honoré
75008 PARIS

       


 
 

 

 

 

Nos réf. : BdLP/EB - 190516                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Paris, le 19 mai 2016

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Non, contrairement à ce qu’a écrit monsieur le secrétaire d’État, ce n’est en rien par un « déferlement de haine, d’injures et de menaces » qu’elles condamnent en tout état de cause, que les associations du monde combattant signataires de la présente, qui répond au communiqué publié le 13 mai 2016, ont marqué leur ferme réprobation à la tenue d’un concert animé par le rappeur Black M à Verdun le 29 mai prochain. 

A nos yeux de combattants au service de la France, un tel spectacle, un tel jour et en un tel lieu,  constituerait une insupportable injure à la mémoire des centaines de milliers d’hommes, quelle que soit leur nationalité, leur origine, leur confession, qui ont souffert, versé leur sang, sont morts, sur cette terre de la Meuse.

Nos associations, totalement apolitiques et non confessionnelles, s’élèvent avec vigueur contre tous les rapprochements, amalgames, insinuations et sous-entendus tendant à faire croire à quelque unité de vue avec quelque organisme que ce soit, étranger au monde combattant.

Nous qui avons combattu pour la France, et bien souvent versé notre sang pour elle, nous respectons la Mémoire du « Combattant de Verdun » et nous n’acceptons pas qu’elle soit dégradée et salie.

 

Nous avions donc pris acte de l’annulation de ce concert sans autre commentaire, avant de lire le communiqué qui exprime la « colère » du secrétaire d’État. Il y est souligné que « la liberté d’expression » est un « droit fondamental ». Devons-nous comprendre que le monde combattant ne pourrait pas l’exercer sereinement ?

Il y est également rappelé très justement que « c’est pour les valeurs de la République que nos soldats, venus de toutes les origines sociales, de tous les continents, de toutes les religions, et jeunes pour l’immense majorité d’entre eux, ont combattu et sont morts voilà cent ans à Verdun ». Ce sont précisément ces vérités qui ont suscité notre absolu refus de la tenue ce soir-là, dans cette ville martyre, d’un concert animé par un chanteur aux antécédents bien connus.

Monsieur le secrétaire d’État a jugé la demande d’annulation de ce concert « indigne de l’hommage solennel que la Nation tout entière rend, en cette année du centenaire de la bataille de Verdun, aux combattants de toutes conditions et de toutes origines qui sont morts pour la France ». Nous estimons très exactement le contraire. Et nous comprenons mal, dans cette démocratie dont vous êtes le garant,  que notre ministre de tutelle traite par un tel mépris, marqué de colère, l’expression des convictions d’anciens combattants et victimes de guerre, placés sous son autorité politique.

 

Je vous prie de croire, en l’expression de ma très haute considération.

 

 

 

André-Jean MERCORELLI,
Secrétaire général du CE-GIG Elargi

 

 


Pour télécharger la lettre, cliquez sur le PDF ci-dessous.
pdf

 

Source : COMITÉ D'ENTENTE DES GRANDS INVALIDES DE GUERRE Élargi

Commentaires (4)

  • GELLIBERT Nicole

    21 mai 2016 à 09:37 |
    Je suis pleinement d'accord avec cette prise de position du monde combattant et comprends mal le réaction de Mr le Secrétaire d'Etat.
    Dans ce lieu chargé d'Histoire, il ne peut être question de haine mais de respect contrairement aux dires de Mr J.Lang qui lui aussi ne comprend pas la réaction de la majorité des français.
    Merci aux associations signataires.
    Je suis à chaque commémoration et regrette de ne pas voir parmi ces dernières celle dont je suis adhérente. Félicitations à la personne initiatrice de cette démarche.
  • bonfils jean pierre

    05 juin 2016 à 11:32 |
    Je pense également que l'on devrait écrire au président de la République pour s'indigner de la caution qu'il a apportée à la pantomine, accompagnée de Tam Tam, lors des cérémonies du souvenir de Verdun. Mon père a "fait" Verdun. Son frère est mort à la main de Massiges.
  • Yves ANCEL

    05 juin 2016 à 17:17 |
    Le monde combattant se devait de réagir aux prises de positions empreintes de méconnaissance voire de mépris de la part de gens qui se croient au dessus de tout et de tous et n'acceptent ni débat ni diversité d'idées...
  • Roulloiche Xavier

    06 juin 2016 à 10:11 |
    Bonjour, je suis d'accord avec cette lettre. Cependant je m'inscris en faux par rapport à cette affirmation comme quoi nos soldats sont tombés pour défendre les valeurs de la République. Il faudrait en finir avec ce langage qui confine à la propagande. Nos soldat sont morts POUR LA FRANCE; comme c'est écrit sur leur tombe. Les Poilus combattaient pour leur terre, la "terre charnelle" de Péguy... Les valeurs dont vous parlez, c'est déjà faire de la politique, et ils avaient certainement des opinions très variées... En revanche, la défense du sol français, c'est ça qui les réunissait. Meilleures salutations.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.