LIBRE OPINION de Laurent LAGNEAU : Le ministère de la Défense a son «Monsieur cinéma».

Posté le mercredi 08 février 2017
LIBRE OPINION de Laurent LAGNEAU : Le ministère de la Défense a son «Monsieur cinéma».

En mai 2016, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé la création d’une « Mission Cinéma », voyant dans le 7e Art un « vecteur puissant de rayonnement » pour les armées françaises ainsi qu’un « outil potentiel de sensibilisation, par l’évocation des enjeux stratégiques, des opérations menées et de la communauté de Défense, et de recrutement. »

Il aura donc fallu un peu plus de six mois pour mettre sur pied cette mission. En effet, sous l’égide de la Délégation à l’information et à la communication de Défense (DICoD), cette dernière a été officiellement lancée le 2 février, avec, à sa tête, Olivier-René Veillon, qui dirigeait jusqu’alors la commission du film d’Île-de-France, après une riche carrière dans le secteur de l’audiovisuel.

Cette Mission Cinéma aura pour objectif de « permettre aux professionnels de l’audiovisuel de mieux appréhender et connaître l’action des femmes et des hommes du ministère de la Défense pour favoriser la création de nouveaux contenus audiovisuels et cinématographiques » traitant du monde militaire.

Il s’agit de favoriser la création, à condition qu’elle ne porte pas atteinte au « rayonnement » des armées. Pas question donc, d’aider la production d’un film comme « Les bidasses en folie ». En revanche, un appui sera donné à des long-métrages comme « Voir du pays » ou des séries comme « Les Chevaliers du ciel », « Douze légionnaires » ou encore « Le Bureau des légendes » .

Comme le précise le communiqué du ministère de la Défense, cette Mission Cinéma aura à garantir « la poursuite de l’action de soutien (tournage, conseil, mise à disposition de lieux et/ou de matériels, préparation et participation aux comités ministériels culturels, pilotage des projets audiovisuels sur des sujets liés à la Défense, etc.) menée à l’heure actuelle par le bureau de la politique d’accueil des tournages vers les professionnels de l’audiovisuel et du cinéma. »

 

 

Laurent Lagneau


 

 

 

Photo : Jacques Perrin et Bruno Cremer dans « La 317eme section », de Pierre Schoendoerffer

Source : Opex 360

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.