RÉACTION d’un adhérent de l’ASAF aux propos de M MACRON.

Posté le jeudi 16 février 2017
RÉACTION d’un adhérent de l’ASAF aux propos de M MACRON.

Je tiens à vous témoigner mon indignation profonde et sincère aux propos d'un politicien en quête de la magistrature suprême qui a comparé la colonisation française à un crime contre l'Humanité. 


On ne peut en rien comparer l'œuvre coloniale et les guerres afférentes aux crimes nazis qui avaient pour but l'extermination ethnique et pas de diffuser le Progrès et la Civilisation comme le proposaient les pères de la République, à l'instar de Ferry.
Une telle comparaison assimile donc notre Armée, nos forces de Police et de Gendarmerie à des organisations criminelles, comme l'était la SS jugée telle au Tribunal International Militaire de Nuremberg.

 

Tous les anciens de la guerre d'Algérie, pour majorité des appelés, deviennent de facto des « criminels de guerre », comme d'ailleurs les moindre « Pied noir » ou bien même tous ces Harkis, qui combattaient la barbarie du FLN. Le seul acte de cette période qui s'assimile à un crime contre l'Humanité et à de la purification ethnique a été l'exode forcé des colons français menacés de mort par l'alternative cruelle « la valise ou le cercueil ». Le FLN en est coupable.

 

Par ailleurs, les propos excessifs de ce politicien en quête de popularité communautariste ont été tenus sur le territoire d'un Etat qui fait régner sa dictature exclusive depuis un demi-siècle. Peut-on les yeux en face briguer l'appui d'un tel régime sans insulter la démocratie?
Le Président tunisien Bourguiba, qui fut un temps l'adversaire de la colonisation française, a eu lui cette conclusion qui tient tant de la mesure historique que de l'homme d'Etat disant que si la colonisation avait eu des aspects négatifs, les aspects positifs l'emportaient.

Source : Adhérent de l'ASAF

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.