Thématiques

Lettre ASAF 11/06 - 14 juillet : fête nationale française


14 juillet : fête nationale française

Lettre ASAF 11/06 - 14 juillet : fête nationale française

14 juillet : fête nationale française

Le drapeau tricolore et l'hymne national

Dans quelques jours les Français fêteront le 14 juillet. Ils célèbreront ensemble les valeurs et les symboles de notre Patrie en se rassemblant autour des hommes et des femmes qui garantissent l'indépendance et la défense de la France, leur liberté et leur sécurité personnelles.

Le drapeau tricolore, symbole de tant d'espérance et de sacrifice, pavoisera les villes et précèdera chaque formation qui défilera. Il est la marque de l'unité de la Nation.
La Marseillaise sera chantée ou jouée par des milliers de citoyens réaffirmant ainsi leur attachement à la liberté et leur foi dans la France comme les poilus de 14-18 montant à l'assaut des tranchées ennemies et les résistants sur le point d'être fusillés,.

L'armée française, qui défilera sur l'avenue des Champs Elysées à Paris et dans les villes où stationne encore une garnison, demeure l'expression visible et immuable de cet esprit de sacrifice qui anime toujours notre peuple.


Depuis le dernier conflit mondial, l'armée n'a cessé de combattre contre les formes modernes de la barbarie : du nazisme jusqu'à l'intégrisme islamiste en Afghanistan, en passant par le marxisme totalitaire en Indochine. 
Hier comme aujourd'hui, les autorités politiques, en accord avec le peuple, l'engagent à travers le monde pour assurer la défense éloignée de notre pays et défendre ses intérêts stratégiques. C'est son  devoir de servir et elle le fait remarquablement au regard des moyens dont elle dispose. 

Le courage  de la vérité
Mais le 14 juillet est aussi l'occasion de présenter à tous les Français, souvent peu au fait des questions militaires, leur armée. Ils en sont fiers à juste titre ; cependant les plus jeunes en ignorent pratiquement tout depuis la suspension  du service national.  
Il s'agit donc de montrer et dire ce qu'elle est, avec ses capacités et ses lacunes, ses aptitudes et ses limites, afin que les Français prennent conscience des efforts à consentir et du prix à payer. Bref, il faut anticiper et dire la vérité à tous les citoyens pour que la France dispose d'une armée cohérente et capable de faire face aujourd'hui mais également demain aux innombrables menaces qui se développent à court et moyen termes.

Or, que n'a-ton entendu récemment de la part du ministre des Affaires étrangères ? Un jugement consternant, à la fois méprisant et ridicule, à l'encontre du chef d'état- major de la Marine qui alertait les responsables politiques et l'opinion sur des réalités opérationnelles indiscutables que nul ne peut sérieusement contester. 
Comment cet homme, dont un ancien président a dit  « qu'il était le meilleur d'entre nous »  et qui a occupé trois mois le poste de ministre de la Défense, n'a-t-il pas compris qu'il est du devoir du chef militaire d'être non seulement présent face à l'ennemi mais aussi  de dire les choses, telles qu'elles sont  notamment   quand il y va du maintien des capacités opérationnelles dans la durée et de la vie des hommes et des femmes qui sont sous ses ordres.

Nier, certes de longue date, à ce point les réalités a conduit la France à creuser ses déficits  qui atteignent aujourd'hui la somme astronomique de 1 800 milliards €, fragilisant la position de la France au point de menacer son indépendance. Dans ce domaine, on aurait aimé avoir des responsables capables de dire hier la vérité aux Français comme certains chefs militaires le font aujourd'hui.

Reconnaissance et espérance
En défilant, les soldats porteront les sacrifices de leurs camarades tombés sur tous les théâtres d'opérations ; ils défileront également pour tous les « soldats de l'ombre » dont on ne voit jamais le visage et qui se battent pour arracher les otages des mains de leurs ravisseurs au péril de leur propre vie. Les Français sont en droit d'être fiers de ces soldats qui font également l'admiration de nos alliés.

Puissent les responsables d'aujourd'hui et de demain avoir le courage de ne pas sacrifier à des fins politiciennes de court terme cette force armée dont les capacités sont aujourd'hui affaiblies !
Que tous les Français, notamment les médias, soutiennent les soldats qui se battent et qui souffrent sur le terrain avec autant de force qu'ils l'ont fait pour les deux journalistes récemment libérés ! Qu'ils comprennent que la liberté et la sécurité de chacun et de tous, passent par une armée forte et un pays uni !

 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.