Archives

ARMEMENT : Le système d’armes du SNLE Le Téméraire / M51 validé en conditions opérationnelles

Posté le samedi 13 juin 2020
ARMEMENT : Le système d’armes du SNLE Le Téméraire / M51 validé en conditions opérationnelles

Paris, le 12 juin 2020

 

Le système d’armes du SNLE Le Téméraire / M51
validé en co
nditions opérationnelles

 

Florence Parly, ministre des Armées, exprime sa grande satisfaction après le succès le 12 juin 2020 du lancement d’un missile balistique stratégique M51 par le Sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Téméraire depuis la baie d’Audierne (Finistère).

Elle adresse ses très vives félicitations à l’ensemble des femmes et des hommes du ministère des Armées, du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et des entreprises qui ont œuvré à sa réussite.

Le missile a été suivi tout au long de sa phase de vol par les radars. La zone de retombées se situe en Atlantique Nord à plusieurs centaines de kilomètres de toute côte. Cet essai a été effectué sans charge nucléaire et dans le strict respect des engagements internationaux de la France. Ce tir valide la capacité opérationnelle du système d’arme global du SNLE Le Téméraire et démontre à nouveau l’excellence de la haute technologie que les industries françaises mettent en œuvre dans ce domaine.

 

Le missile M51 équipe dorénavant tous les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins en service.

 

Fruit d’une longue préparation, ce tir a nécessité la participation de tous les acteurs du domaine : la Marine nationale, les industriels ArianeGroup et Naval Group, les différentes forces du ministère des armées et de l’intérieur impliquées, les coopérants CEA et ONERA en cohérence avec la direction de programme DGA et le centre d’expertise DGA Essais en vol.

Cet essai a été piloté depuis le site Landes de DGA Essais de missiles basé à Biscarrosse.
Avec ses différents moyens disposés sur la façade atlantique (Quimper (29), Hourtin (33) et Biscarrosse (40), et le navire « Monge »), ce sont près de 500 personnes impliquées dans le pilotage de l’essai.

Les premières études ont été lancées depuis plusieurs années et plus de deux mois ont été nécessaires pour déployer les moyens et qualifier le dispositif.
L’ensemble de ses ressources permettent  de réaliser l’essai dans des conditions optimales de sécurité pour les personnes et les biens. Des zones sont totalement évacuées de toute présence dans l’espace aérien et maritime tout au  long de la séquence d’essai.

Conduire un tel essai est très complexe. Il exige des compétences pointues dans des domaines très techniques (ingénierie, calculs, radars, optiques, télécommunication) et mobilise des moyens fixes et mobiles, parfois uniques, de trajectographie, d’observation optique et optronique, de télémesure et de téléneutralisation et de télécommunication.

DGA Essais de missiles

Implantés sur les sites principaux de Biscarrosse, de Saint-Médard-en-Jalles et de l’île du Levant,  près de 1 000 spécialistes y réalisent des essais de systèmes d’armes : missiles stratégiques, tactiques, torpilles et munitions dans les domaines aérien, terrestre, marin et sous-marin.

Disposant d’installations uniques en Europe, le centre réalise les essais en vol de systèmes d’armes instrumentés (missiles stratégiques et tactiques, artillerie, torpilles…) dans tous les milieux (terre, air, mer) et assure également l’entraînement des forces en réalité augmentée,  au plus proche du contexte opérationnel.
Il procède, par ailleurs,  aux essais et expertises des performances des propulseurs de missiles et de sécurisation des propulseurs, missiles tactiques et munitions.

Ces missions s’effectuent dans des conditions assurant la sécurité absolue des personnes, des biens et de l’environnement.

Expert reconnu, tant par les directions de programmes de la DGA que par les industriels des domaines militaire et civil (MBDA, ArianeGroup, Safran…), DGA Essais de missiles réalise des essais au profit des plus grands programmes de missiles et de munitions, français ou en coopération, mais également sur des lanceurs spatiaux :

• Les missiles stratégiques
• Les missiles tactiques et systèmes associés (SAMP/T, MdCN, Exocet, Mistral, Aster, ANL, Meteor)
• Les torpilles (MU 90, Artemis)
• Les munitions Air/Sol et artillerie (AASM, GBU, munitions de différents calibres, LRU)
• Les programmes spatiaux civils (véhicule spatial ATV, lanceurs Ariane 6 & VEGA)
• Préparation opérationnelle françaises et étrangères

Source DGA

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Rechercher dans les archives

Les archives sont réservées aux adhérents de l'ASAF. Vous souhaitez adhérer ou renouveller votre adhésion, cliquez ici.

Du 
Au