Lettre 15/01 : L’armée française au cœur de la guerre contre le terrorisme islamiste

Ce message ne s'affiche pas correctement ? Cliquez ici!

ASAF
LETTRE 15/01

 


L’armée française au cœur de la guerre contre le terrorisme islamiste

Après  les évènements tragiques qui viennent de se dérouler en France et le sursaut national qui s’est s’exprimé dimanche dernier, l’ASAF rappelle que :

-          l’armée française est engagée depuis de nombreuses années dans la lutte contre les groupes et mouvements terroristes islamistes ; elle a déjà perdu au combat plus de cent de ses soldats et un millier de blessés que ce soit en Afghanistan, en Afrique et au Proche Orient ;

-          actuellement, au Sahel, en République centrafricaine  et en Irak, elle assure la défense avancée de la France et contribue à la protection des Français ;

-          simultanément, sur le territoire national, où elles participent au quotidien à la sécurité des Français, les armées ont renforcé dans l’urgence, à hauteur de 10 000 militaires, les forces de sécurité intérieure dans le cadre du plan Vigipirate, ainsi que les unités d’intervention (GIGN, RAID et BRI) spécialisées dans la lutte anti-terroriste.

-          A cet égard, l’ASAF tient à rendre un hommage tout particulier aux trois policiers tués dans l’exercice de leur mission et à adresser ses félicitations  aux trois groupes d’intervention de la gendarmerie et de la police qui ont éliminé les terroristes avec une grande efficacité.

Les Français comprennent maintenant qu’ils sont engagés dans une guerre contre des terroristes islamistes fanatisés, ayant une réelle expérience du combat. 

 

L’ASAF demande donc  instamment  aux gouvernants et élus de la Nation de prendre toutes  les mesures qui s’imposent pour vaincre et en particulier :

-          d’identifier et désigner l’ennemi sans ambiguïté. Il ne peut y avoir de mobilisation durable des Français, d’engagement dans la durée de la Nation tout entière et de combat victorieux, si l’adversaire n’est pas désigné clairement aux Français ;

-          de mettre en œuvre une stratégie générale, une politique tant intérieure qu’extérieure de renseignement, de prévention et d’action, cohérente et compréhensible par tous ;

-          d’accorder aux fonctions régaliennes de l’Etat, garantissant la sécurité et la défense des Français, les moyens humains et financiers indispensables au succès. Concernant les armées, il serait inacceptable et impardonnable de poursuivre la politique de réduction des effectifs et des ressources financières qui est appliquée aujourd’hui. Il faut que le président de la République, chef des armées, décide au plus vite un moratoire dans l’inexorable diminution de nos capacités de défense et de sécurité et engage d’urgence leur remontée en puissance.


La REDACTION

(www.asafrance.fr)

 

 

Partenaires

GMF   La France Mutualiste

 

 

Cette lettre peut être diffusée sans réserve vers les autorités et élus de vos connaissances, les médias et relais d'opinion, dans votre entourage familial, professionnel et associatif.

Transférer cette lettre d'information

 

Cliquez ici pour vous désinscrire