Armistice de la GRANDE GUERRE : Ordre du jour du général Hubert LYAUTEY au Maroc

Posté le dimanche 11 novembre 2018
Armistice de la GRANDE GUERRE : Ordre du jour du général Hubert LYAUTEY au Maroc

Un armistice de trente jours a été accordé à l'Allemagne à des conditions qui consacrent sa défaite irrémédiable et le glorieux succès de nos armes et de celles de nos alliés.

L'heure de la libération et de l'expiation a sonné.

Comme vous le disait naguère M. le président du Conseil, ministre de la Guerre, « vous avez participé glorieusement à la victoire, vous avez bien mérité de la Patrie et du monde ».


Alors qu'en France vos compagnons d'armes lui rendaient l'Alsace-Lorraine, vous lui avez, au Maroc, non seulement gardé la situation acquise en 1914, mais vous y avez largement étendu la zone pacifiée.

Soumis à des privations matérielles et morales constantes, sous un climat sévère, vous avez mené cette lutte opiniâtre et ingrate, loin de la Patrie, privés du réconfort qu'apportaient à ceux qui combattaient sur son sol, les encouragements quotidiens.

En ces derniers mois, il a fallu vous demander un effort redoublé sur tous les fronts du

Maroc contre un ennemi qui jouait ses dernières cartes.

Vous avez fait preuve d'une endurance, d'une vaillance, d'une abnégation et d'un esprit de discipline dont je suis le témoin et le garant.

Au nom de la France que je représente à votre tête, je vous remercie.

Votre tâche n'est pas finie. Ici, notre adversaire n'a pas désarmé. Ignorant des choses d'Europe, aveuglé par les excitations qu'il a subies depuis quatre ans, il ne se rend pas compte encore que le sort a décidé, et que rien, dans l'avenir, ne pourra échapper à notre force dégagée de toute entrave. Plus que jamais il s'agit de lui faire tête.


Vous ne vous relâcherez pas un instant de votre vigilance dans la garde que la France vous a confiée. Vous y donnerez l'effort nécessaire pour y briser les dernières résistances. Vous vous rappellerez que, dans le conflit qui vient de déchirer le monde, le Maroc a été le premier enjeu de nos ennemis, que les noms de Tanger, de Casablanca, d'Agadir y ont jalonné les étapes qui ont précédé la lutte suprême, et que sa soumission totale doit marquer l'effondrement définitif des rêves de la domination allemande sur le continent africain.

Je compte sur vous pour la tâche qui nous reste à accomplir.

A Rabat, le 12 novembre 1918

Le général commandant en chef,
LYAUTEY

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr.

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.