ANNIVERSAIRES

Posté le mercredi 30 décembre 2020
ANNIVERSAIRES

30 décembre 1880 : Tahiti devient colonie française (Pacifique).

Bougainville la baptise Nouvelle Cythère en 1768. L'amiral Dupetit-Thouars l'annexe une première fois en 1843 à la suite d’un différend avec la reine Pomaré. Louis-Philippe dénonce cette annexion en 1845 ce qui entraine une guerre franco tahitienne rapidement remportée par la France. Français et Anglais continuent à rivaliser d'influences jusqu'à l'annexion définitive par la France républicaine.

30 décembre 1920 : naissance du parti communiste français (Tours).

Lors du Congrès de la SFIO (section française de l'Internationale ouvrière) qui se réunit afin de décider d'adhérer ou non à la IIIe Internationale communiste de Moscou, le mouvement français se divise :

- ceux qui fustigent le patriotisme se rallient à Moscou et fondent la SFIC (section française de l'Internationale communiste) qui deviendra PCF en 1943.

 - ceux qui ne renient pas leur attitude patriotique durant la Première Guerre mondiale et n'acceptent pas les conditions de Moscou et vont rester SFIO jusqu'en 1969, date à laquelle est créé le Parti socialiste.

30 décembre 1922 : naissance de l'URSS (Moscou).

Le premier Congrès des Soviets proclame l'Union des Républiques socialistes soviétiques réunies sous une direction tripartite de Lénine, Staline et Kalinine. L'URSS disparait près de 70 ans plus tard, le 26 décembre 1991.

30 décembre 1907 : naissance des brigades du Tigre (Paris).

Le directeur de la sureté générale, futur préfet de police de Paris, Célestin Hennion, crée 12 brigades régionales mobiles chargées de réprimer les faits relevant du droit commun avec compétence sur tout le territoire national. Le succès est immédiat et ces brigades résolvent très vite de nombreuses affaires en s'appuyant sur les dernières innovations technologiques (voitures, fichier des empreintes, ...).

Leur surnom vient de Clemenceau, le Tigre, qui a signé le décret de création en tant que Président du Conseil et Ministre de l'Intérieur. Le logo de la PJ, héritière de ces brigades, porte d'ailleurs son profil.

La série télévisée éponyme témoigne de la célébrité de ces brigades.

Source : www.asafrance.fr