ANNIVERSAIRES.

Posté le lundi 22 avril 2019
ANNIVERSAIRES.

 

 

  • 22 avril 1676 : bataille d’Agosta (au large de la Sicile).  .  
  • 22 avril 1809 : bataille d'Eckmühl (Bavière).   
  • 22 avril 1900 : bataille de Kousseri (actuel Cameroun).  
  • 22 avril 1988 : attaque de la gendarmerie de Fayaoué (île d’Ouvéa – Nouvelle Calédonie).  

 

 

 

a122 avril 1676 : bataille d’Agosta (au large de la Sicile).  

Le lieutenant général Abraham Duquesne bat une flotte hispano-hollandaise commandée par l’amiral Ruyter dans le cadre de la campagne de Sicile menée par Louis XIV. Blessé au combat, Ruyter meurt quelques jours plus tard à Syracuse où s’est réfugiée sa flotte. La mort de Ruyter créé un choc énorme chez les marins européens par qui il était considéré comme le plus grand amiral de tous les temps toutes catégories confondues. La victoire de Duquesne n'en est que plus remarquable. Colbert ordonne de rendre les honneurs au bateau ramenant aux Provinces unies le corps de Ruyter lorsqu’il longe la côte française.  

 

57395730 2094078174223427 3983296122218086400 n

 


22 avril 1809 : bataille d'Eckmühl 
(Bavière).   

Napoléon 1er bat les Autrichiens durant la guerre de la Cinquième coalition. Pour récompenser le maréchal Davout qui s'est bien comporté, Napoléon le fait prince d'Eckmühl. 

 

 

 

carte cameroun 1900


22 avril 1900 : bataille de Kousseri
 (actuel Cameroun).  

Le commandant Lamy avec 1 300 hommes (issus de 3 colonnes ayant opéré leur jonction la veille) dont 700 équipés de fusils, attaque le chef de guerre Rabah et son armée (estimée à 10 000 hommes) près de Kousseri.  Lamy et Rabah meurent au combat.
C’est la dernière grande bataille du Sud Saharien qui, sans pacifier totalement la zone, fait cesser les raids sanglants. L’affrontement a eu lieu sur la rive gauche du Chari, juste en face du village de Kotoko (rive droite tchadienne) qui sera rebaptisé Fort Lamy un mois plus tard. Depuis 1973, Fort Lamy est N’Djamena.  

 

 

ile fourougue

 

22 avril 1988 : attaque de la gendarmerie de Fayaoué (île d’Ouvéa – Nouvelle Calédonie).  

En pleine campagne présidentielle française, un groupe d’indépendantistes Kanaks du FLNKS tue 4 gendarmes et en prend en otage 27 autres.  
Le 5 mai après avoir tenté à plusieurs reprises de négocier, le GIGN fortement appuyé par le 11e Choc, le commando Hubert et 2 lance-flammes du 17e RGP donne l’assaut contre la grotte d’Ouvéa où sont encore retenus 16 otages.  

 

 

 

 

 

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.