ANNIVERSAIRES

Posté le mercredi 29 janvier 2020
ANNIVERSAIRES

29 janvier 1635 : fondation de l’Académie française (Paris).

Pour encadrer l’effervescence littéraire qu’il sent monter dans le royaume, le cardinal de Richelieu créé l’Académie sur ordre de Louis XIII.
Sur les 734 “Immortels” que recense l’Académie française, on compte une vingtaine de militaires. Le dernier militaire élu en tant que militaire est le maréchal Alphonse Juin (en 1952).

 

29 janvier 1814 : bataille de Brienne-le-Chateau. 

Napoléon défait avec 16 000 hommes l'armée de Blücher deux fois supérieure en nombre. Cela lui donne l'occasion de passer enfin à l'école des Minimes, sur les lieux mêmes où s'est construite sa légende entre 1778 et 1783.Napoléon manque d'être pris par un groupe de cosaques isolé, mais l'intervention d'un de ses aides de camp (le chef d’escadron Gaspard Gourgaud) puis de son escadron de service le sauve.

A noter, la mort au combat du contre-amiral Baste, commandant d’une brigade de la Jeune Garde. Son nom est inscrit sur l’Arc de triomphe.

 

29 janvier 1842 : décès du général Pierre Cambronne.

Il débute la carrière militaire en 1791, est fait colonel à Iéna puis est nommé général de brigade lors de la bataille de Hanau. A Waterloo, il commande le dernier carré de la vieille garde. Face à l’insistance du général Colville, son adversaire, la légende (créée par Victor Hugo après coup), veut qu’il ait répondu à l’Anglais par le désormais célèbre mot de Cambronne. « L’homme qui a gagné la bataille de Waterloo, c’est Cambronne. Foudroyer d’un tel mot le tonnerre qui vous tue, c’est vaincre ».

 

29 janvier 1924 : vol expérimental d’un hélicoptère (Paris).

Raoul Pateras Pescara parcourt 800 mètres en 10 minutes à bord d’une machine expérimentale à voilure tournante double.

 

29 janvier 1972 : le Redoutable débute sa première patrouille opérationnelle.

Le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins français est commandé par le capitaine de frégate Louzeau.
En 2018, la Marine a commémoré la 500e patrouille. La permanence à la mer n’a jamais été interrompue, soit 37 240 heures sous la mer.
Le Redoutable se visite aujourd'hui à la Cité de la mer de Cherbourg.

 

29 janvier 1991 : démission du ministre de la Défense, J-P Chevènement.

Ne partageant pas les vues du président sur la participation de la France à l’opération Tempête du désert, Chevènement quitte le gouvernement.

 

29 janvier 1996 : le président Chirac annonce la fin des essais nucléaires français.

La modélisation informatique d’une explosion nucléaire étant acquise, une explosion réelle n’est plus nécessaire. « La même année, le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE ou CTBT pour Comprehensive Test Ban Treaty, en anglais) est ouvert à la signature. La France, 1er État doté de l’arme nucléaire à avoir signé le TICE en 1996, l’a ratifié en 1998.

Le TICE n’est pas encore en vigueur car 8 États disposant de capacités nucléaires significatives, n’ont pas encore ratifié le Traité : Inde, RPDC (Corée du nord) et Pakistan, États-Unis, Israël, Iran, Chine et Égypte.


Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.