Anniversaires : d’une semaine à l’autre

Posté le dimanche 06 septembre 2015
Anniversaires : d’une semaine à l’autre

25 août

- 1810 : bataille navale de Grand Port (actuelle Ile Maurice). Une force navale combinée anglaise tente de prendre l’île de France mais est défaite par la division navale du capitaine de vaisseau Hamelin. C’est le seul combat naval à figurer sur l’Arc de triomphe. Malgré cette victoire, l’île de France capitule 4 mois plus tard (3 décembre 1810) et prend le nom d’’île Maurice (1814).


- 1940 : premier bombardement britannique de Berlin.
95 bombardiers du Bomber command effectuent un premier raid sur la capitale du Reich. Le tout premier bombardement de Berlin est cependant français puisque le Farman Jules Vernes (appartenant à l’aéronautique navale) parvient à lancer quelques bombes sur Berlin dans la nuit du 7 au 8 juin 1940 en représailles d’un bombardement allemand sur Paris.

 

-1944 : massacre de Maillé (Indre-et-Loire). Dans la matinée, un groupe de SS pénètre dans le bourg de Maillé. À la grande surprise des habitants du village habitués à côtoyer les troupes d'occupation, les soldats entrent dans les maisons et tirent sur toutes les personnes qu'ils croisent. Les maisons du bourg sont systématiquement incendiées. 124 personnes sont massacrées dont 48 enfants et 42 femmes. Vers 12h30, les Allemands se retirent, laissant une pièce d'artillerie positionnée sur une colline voisine détruire le reste de Maillé. Oublié pendant plus de 60 ans, ce drame sort peu à peu de l'ombre depuis l'ouverture d'une Maison du Souvenir dans la commune.

-1944 : la 2ème DB libère Paris.

 3 septembre

- 1939 : déclaration de guerre de la France et du Royaume-Uni à l'Allemagne.
  Quelques heures à peine après cette déclaration, le sous-marin allemand U-30, commandé par le lieutenant Lemp coule par mégarde le paquebot britannique Athenia qui emmène 1 400 civils fuyant vers le Canada. Le blackout à bord du paquebot ainsi que sa route rapide et zigzagante induisent Lemp en erreur. Lorsqu'il réalise sa bévue, il quitte la zone du naufrage. 118 victimes. Ce sont les premières de la guerre.  La Kriegsmarine nie toute responsabilité, n'ayant pas reçu de compte rendu de Lemp et imagine même une provocation britannique.

Source : ASAF
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.