ARMEE DE L’AIR ET DE L’ESPACE : Des fusiliers commandos déployés dans le cadre de l’OTAN

Posté le mardi 17 janvier 2023
ARMEE DE L’AIR ET DE L’ESPACE : Des fusiliers commandos déployés dans le cadre de l’OTAN

EAP : LE DÉTACHEMENT DE PROTECTION VEILLE


Dans le cadre de la mission enhanced Air Policing (eAP) de l’OTAN, des fusiliers commandos de l’air sont déployés en Lituanie pour assurer la protection de la base aérienne de Šiauliai.


L’objectif d’eAP : assurer une présence dissuasive et défensive dans l’espace aérien des pays Baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie). Les fusiliers commandos (fuscos) de l’armée de l’Air et de l’Espace sont sur place pour assurer la sécurité des avions de chasse, du personnel, du matériel et de l’armement nuit et jour tout au long des quatre mois de déploiement.

Il est 6h30, le thermomètre indique -5 degrés. « Il fait presque chaud aujourd’hui », sourit l’adjudant-chef Jess, ancien membre du commando parachutiste de l’air (CPA) n° 10 désigné pour encadrer le détachement de protection sur la base lituanienne, aux côtés du lieutenant Pablo.

Les membres du détachement protection (DETPRO) se hissent en voiture. Ils partent ce matin pour une séance de tir à quelques kilomètres de là. « Il est nécessaire que le personnel du DETPRO effectue du tir tous les mois pour maintenir les acquis. Ils connaissent leurs armes par cœur, mais cela permet de garder les bons réflexes et de s’adapter à un nouvel environnement », explique le lieutenant Pablo.

Sur place, le sergent Lucas s’affaire et vérifie l’armement de son équipe. « Les armes en elles-mêmes, explique-t-il, sont adaptées pour toutes les températures ou conditions météorologiques. Les seuls éléments à adapter à ces températures extrêmes : c’est nous. Il faut que l’on soit équipés de manière à tenir dehors dans le froid, avec des températures ressenties qui descendent rapidement vers les -20 degrés. »

En tant qu’instructeur de tir ce jour-là, le sergent Lucas coordonne et anime la séance, sous les ordres du lieutenant Pablo, directeur de tir. « Les séances de tir hors du territoire français sont de bons exercices, expliquent les fuscos entre deux lectures de résultats sur les cibles lituaniennes. Cela permet de sortir de sa zone de confort pour progresser. On essaie à la fois de perfectionner les gestes appris et de se confronter à des situations tactiques, qui nous permettent d’être toujours mieux préparés. » Les militaires présents ont pu s’entraîner au tir sur différentes armes comme le HK-416, le PAMAS-G1S ou encore le Tactical Police Shotgun (fusil à pompe).

eAP s’inscrit dans le cadre des missions de police du ciel de l’OTAN, dans les pays Baltes, dites « Baltic air policing » (BAP). Ces missions visent à garantir l’intégrité de l’espace aérien balte en temps de paix et la France y est régulièrement déployée depuis 2004. Aussi, quand l’OTAN a mis en œuvre eAP, en 2014, au titre des mesures d’assurance en direction des pays Baltes, la France a répondu présente. Les forces françaises, solidaires avec leurs alliés, ont ainsi complété leur engagement dans BAP en proposant de prendre des tours d’alerte au titre de la mission eAP, dont cette année marque un renforcement de la posture de l’OTAN sur le flan est, ici sur le sol lituanien.

 

Ministère des Armées, armée de l’Air et de l’Espace
17/01/2023

🖱 Retour à la page actualité

Source : www.asafrance.fr