ARMEE DE L'AIR ET DE L'ESPACE : Raid de projection de puissance en 10h à 8 000 km

Posté le mercredi 30 décembre 2020
ARMEE DE L'AIR ET DE L'ESPACE : Raid de projection de puissance en 10h à 8 000 km

Opération Minotaure : un raid pour agir loin, vite et fort.

Menée le 15 décembre 2020, l’opération Minotaure est une démonstration de projection de puissance des Forces aériennes stratégiques (FAS). Cinq Rafale, accompagnés d’avions ravitailleur et d’un E3F, ont mené un raid aérien de plus de 10h – soit 8 000 km -, depuis la métropole vers la base aérienne 188 de Djibouti, défendue par une opposition réaliste.
Cette mission, représentative d’un conflit de haute intensité, démontre les capacités de l’armée de l’Air et de l’Espace à agir loin, vite et fort.

Au petit matin et alors qu’il fait encore nuit, trois Rafale de la 4e escadre de chasse de la base aérienne de Saint-Dizier et deux Rafale de la 30e escadre de chasse de Mont-de-Marsan décollent pour une mission hors-norme. Rallier d’un coup d’aile Djibouti, situé à plus de 8 000 km de là, tout en sachant qu’une opposition air/air et air/sol dense les attend à leur arrivée. Les 3 Rafale B des Forces aériennes stratégiques devront alors pénétrer les défenses adverses pour simuler un tir de missiles, tandis que les 2 Rafale C assureront la protection aérienne du raid. 

La projection des Rafale depuis la métropole est assurée par les avions ravitailleurs, tout particulièrement par le nouvel A330 MRTT Phénix de la 31e escadre aérienne de ravitaillement et de transport stratégique de la base aérienne d’Istres. Cet aéronef possède des capacités de ravitaillement et de transport exceptionnelles, bien plus importantes que les vénérables KC-135 également impliqués dans l’opération. Grâce au MRTT, désormais, l’armée de l’Air et de l’Espace est capable de se projeter à l’autre bout de la planète.    

Un avion E3F de la 36e escadre de détection et de contrôle aéroportée de la base d’Avord complétait le dispositif aérien. Offrant une détection accrue de l’ensemble des menaces, il garantit une parfaite connaissance de la situation aérienne aux équipages mais aussi au centre d’opérations des FAS (COFAS) qui peut suivre en temps réel – notamment grâce aux liaisons de donnée tactique (L16) - le déroulement d’une telle opération. 

Après plusieurs ravitaillements en vol demandant une concentration extrême et une technicité fine, les Rafale projetés ont ensuite dû se confronter à une opposition de taille : plusieurs Mirage 2000-5 de l’escadron de chasse 3/11 « Corse » de la base aérienne 188 de Djibouti, jouant le rôle d’adversaires, ont alors cherché à les empêcher de pénétrer dans l’espace aérien djiboutien et à délivrer (fictivement) leur armement. Peine perdue pour les Mirage !

Réaliser un combat aérien de haute intensité après un vol de projection de plus de dix heures est aujourd’hui une capacité exceptionnelle détenue par l’armée de l’Air et de l’Espace. 

Quelques jours après l’opération Poker – mission aérienne de plus de 50 avions reproduisant au-dessus du territoire national un raid nucléaire - cette mission de projection vient démontrer une nouvelle fois la capacité de l’arme aérienne à agir vite, loin et fort. 

Les Rafale B et C, ainsi qu’un A330 Phénix, ont mené, avec les Mirage 2000 du 3/11 Corse, une campagne d’entrainement valorisée jusqu’au 22 décembre 2020.

Ensuite, ce sera au tour du Commandement des forces aériennes (CFA) et du Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) dans le cadre de prochains entraînements prévus au mois de janvier de profiter du cadre exceptionnel offert par le territoire djiboutien. L’occasion de s’entrainer dans un environnement différent de la France aux missions exigeantes, mais décisives, de l’arme aérienne.

(Retrouvez le récit complet de la projection lors de l’opération Minotaure depuis l’A330 MRTT Phénix dans lemagazine Air actualités du mois de février 2021). 

Source : Armée de l’Air et de l’Espace

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr
Retour à la page actualité

 



Découvrez le dernier hors-série de l'ASAF "L'AVENTURE SPATIALE FRANÇAISE DEPUIS 1945" en cliquant ICI

Source : www.asafrance.fr