ARMEMENT : Programmes terrestres : revue de détails.

Posté le mardi 15 mars 2016
ARMEMENT : Programmes terrestres : revue de détails.

La Commission de la Défense a voulu faire un point d’étape sur le déroulement des programmes d’équipement de l’armée de Terre, en auditionnant le directeur de la section technique de l’armement terrestre STAT, le général Charles Beaudouin. Une première, puisque jamais un directeur de la STAT ne s’était prêté à l’exercice.

Ce dernier a rappelé que l’absence de notification de grands programmes entre 2011 et 2013 a, de facto, généré, pour l’armée de Terre, une pause dans la livraison d’équipements majeurs entre 2014 et 2017 (à l’exception de la livraison des Tigre, NH90 et des porteurs polyvalents terrestres commandés avant 2011). En 2015, la STAT a proposé à l’état-major de l’armée de Terre EMAT, 13 nouvelles expressions de besoins (drone SDT, VBL Ultime, intégration des postes radio CONTACT dans les blindés, futur fusil de précision…), 29 autorisations de livraisons dans les forces (véhicule blindé de combat d’infanterie VBCI 32 tonnes, poste de commandement embarqué pour l’aviation légère de l’armée de Terre ALAT, tourelleaux 7,62 mm pour véhicule blindé léger VBL et petit véhicule protégé  PVP…) et 21 autorisations de déploiements en opérations (lance roquette unitaire LRU…). L’ensemble des besoins à couvrir d’ici la fin de la loi de programmation militaire LPM et des programmes en cours d’exé­cution ont ensuite été présentés.

Le général Beaudouin a notamment insisté sur le renouvellement, dans les quatre prochaines années, de l’ensemble de la gamme de véhicules du commandement des opérations spéciales COS avec, dès cette année, la livraison des 25 premiers poids lourds (PLFS) dans le cadre d’une urgence opérationnelle. Mais aussi sur le renouvellement complet de la trame portable antipersonnelle et antichar, avec, en 2016, le début des campagnes d’évaluation du missile moyenne portée (MMP), de la roquette de nouvelle génération (AT4CS), ainsi que la notification du contrat AIF pour le remplacement du FAMAS (la DGA devant trancher avant l’été).

Cette année sera aussi cruciale pour le programme Scorpion, avec la définition définitive des véhicules Jaguar et Griffon (remplaçants des VAB et AMX-10 RC) et la préparation à leur industrialisation. La STAT vient, par ailleurs, de proposer des fiches de caractéristiques militaires pour le système de simulation de Scorpion et pour le blindé léger polyvalent (4×4) qui accompagnera les véhicules plus lourds (Leclerc, Griffon et Jaguar). La composante aéromobile n’est pas en reste puisque 2016 verra aussi le lancement du programme de traitement des obsolescences de la Gazelle (le programme d’hélicoptère léger interarmées ayant été repoussé).

Au total, la STAT proposera à l’EMAT 29 expressions de besoin, 32 nouvelles livraisons aux forces et 43 autorisations d’emploi en opérations. Au-delà des enjeux liés aux grands programmes structurants pour l’armée de Terre, il s’agissait aussi, pour les députés, d’identifier les besoins que commandent les théâtres d’opérations actuels (essentiellement l’opération Barkhane), compte tenu, notamment, des nécessités de s’adapter aux retards de livraisons de certaines capacités tactiques hérités de la programmation passée.

 

 

Rédaction de TTU

Source : TTU
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.