ARMEMENT : Réception du 8e Falcon 50 Marine.

Posté le mercredi 01 juin 2016
ARMEMENT : Réception du 8e Falcon 50 Marine.

Vendredi 20 mai 2016, dans l’après-midi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian s’est déplacé sur la base aéronavale de Lann-Bihoué (Morbihan) où il a présidé la cérémonie de livraison du 8e Falcon 50 à la Marine nationale. Hasard de l’actualité, cet appareil était déjà en opération, dans le cadre des recherches de l’avion disparu d’Egyptair.

 

Jean-Yves Le Drian a expliqué : « Défendre notre pays contre les menaces qui arrivent par voie de mer, protéger nos intérêts en mer et nos espaces maritimes, c’est avant tout le rôle de notre posture permanente de sauvegarde maritime, dont le dispositif s’échelonne dans la profondeur depuis la haute mer, où agissent nos aéronefs et nos bâtiments hauturiers, jusqu’à nos côtes, où veillent nos moyens côtiers et nos sémaphores. Les avions de surveillance maritime sont un élément clé de ce dispositif, par l’allonge et la réactivité qu’ils procurent, comme j’ai pu le constater au cours du vol que je viens de réaliser. »

Rappelant toutes les missions auxquelles participent les Falcon 50 de la Marine nationale (crise migratoire, secours maritime, lutte contre les pollutions, piraterie…), le ministre n’a pas oublié d’évoquer tout le personnel qui œuvre à la maintenance de ces aéronefs. « Chaque heure de vol de nos avions nécessite plusieurs heures de travail en amont, ainsi qu’une logistique lourde pour acheminer les pièces de rechanges, parfois très loin de la métropole. L’équipage qui part pour une mission n’est que la pointe émergée d’une organisation importante et minutieuse. Cette organisation n’a pas le droit à l’erreur et, en même temps, elle doit être performante, pour que nos avions volent le plus possible, dans les meilleures conditions de disponibilité. C’est pourquoi j’ai souhaité renforcer le Service industriel de l’aéronautique (SIAé) par le recrutement de 160 ouvriers par an, dès cette année. »

Enfin, le ministre s’est félicité de la rénovation des Falcon 50 permettant ainsi de leur donner une seconde vie avec des équipements à la pointe de la technologie (radar de surveillance maritime, vision nocturne par imagerie infrarouge ou encore capacité de communication par satellite). « Le parc de la flottille 24 F aura été multiplié par deux depuis 2013 et la Marine dispose désormais, avec les huit Falcon 50M, d’un outil souple et efficace, qui trouve naturellement sa place dans nos dispositifs aéromaritimes, en permettant une grande variété de missions », a-t-il conclu.

Source : Ministère de la Défense
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.