ARMEMENT : Renouvellement, par le ministère des Armées, des pistolets semi-automatiques pour les forces françaises

Posté le lundi 06 janvier 2020
ARMEMENT : Renouvellement, par le ministère des Armées, des pistolets semi-automatiques pour les forces françaises

74 596 pistolets semi-automatiques (PSA) ont été commandés par la Direction générale de l’armement. Ce marché a été confié à la société (NDLR autrichienne) Glock (pistolet et capacité d’aide à la visée nocturne) qui s’est alliée aux sociétés Sellier et Bellot (munitions) et UTM (kit d’entraînement). Ces pistolets de nouvelle génération remplaceront ceux actuellement en dotation : les PA MAC 50 (pistolets automatiques des manufactures d’armes de Châtellerault) qui datent des années 50, et les PAMAS G1 (pistolets automatiques des manufactures d’armes de Saint-Etienne). Le montant de ce marché s’élève à 44 millions d’euros.

 

Les trois armées - Terre, Air et Marine - ainsi que certains services interarmées sont concernés par cette acquisition. La répartition prévue est de l’ordre de 80% des armes pour l’armée de Terre, 10% pour l’armée de l’Air et 8% pour la Marine. Les facteurs clés qui ont amené le ministère des Armées à retenir cette offre sont la fiabilité et la robustesse manifestées lors des essais, qualités indispensables pour un matériel militaire destiné à être utilisé en cas d’action rapide et de nécessité d’autoprotection.

 

L’adoption de ces nouveaux pistolets semi-automatiques s’inscrit dans une volonté plus large de nouveaux « petits équipements » destinés aux forces françaises :

 

  • L’arrivée du fusil d’assaut en cours de livraison depuis 2017. En 2020 ce sont 12 000 nouveaux fusils HK416F qui arriveront dans les unités. (NDLR : société allemande)
  • Le début des livraisons en 2020 d’un nouveau fusil de précision (SCAR, Special Combat Assault Riffle) pour les tireurs d’élite français. Plus de 2 600 seront livrés d’ici fin 2021.(NDLR : société belge)
  • La poursuite des livraisons des nouveaux treillis dans les forces en 2020. 85 000 treillis ignifugés F3 seront perçus au sein des unités, permettant ainsi d’équiper à compter de cette année l’ensemble des militaires déployés en OPEX.
  • La livraison de casques composites de protection contre les éclats et les tirs de balles de 9 mm : en 2020, 25 000 casques seront livrés.
  • Enfin, 37 000 gilets pare-balles nouvelle génération ont déjà livrés entre 2018 et 2019, l’objectif d’ici 2025 étant de 96 800 livraisons au sein des forces.

 

Ces livraisons sont essentielles à la mission des militaires déployés, dont les équipements doivent correspondre aux meilleurs standards.

Extrait du communiqué du Ministère des Armées

 

 

Remarque de l’ASAF :

 

C’est donc après 70 ans que la France commence à remplacer les pistolets MAC 50 en dotation.
Ils sont destinés notamment aux servants d’armes collectives et d’armes lourdes pour leur permettre d’assurer leur défense rapprochée.

 

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

 

Source photo : Opex360

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.