ASAF: Edito de la revue « ENGAGEMENT » de Juin 2016 - ORLÉANS ET VERDUN ENCORE ET TOUJOURS.

Posté le mercredi 13 juillet 2016
ASAF: Edito de la revue « ENGAGEMENT » de Juin 2016 - ORLÉANS ET VERDUN ENCORE ET TOUJOURS.

LIBERTÉ 


Le 8 mai a été célébré l’anniversaire de la capitulation allemande de 1945 et plus discrètement la libération d’Orléans en 1429 qui annonça le lent retrait des Anglais de France. C’était aussi la journée nationale d’hommage à Jeanne d’Arc et la fête du Patriotisme instituée le 2e dimanche de mai depuis 1920. Qui le sait ? Si la France est un pays libre, elle le doit à ceux qui se sont battus pour le Roi, l’Empereur ou la République. Les hommes et les femmes qui garantissent cette liberté portent à la France, aujourd’hui comme hier, un amour qui va jusqu’à l’acceptation du sacrifice de leur vie.


VALEURS

Il ne s’agit pas seulement de « vivre ensemble » mais plutôt de partager les mêmes valeurs de liberté qui implique le respect de l’autre, d’égalité de tous devant la loi en droits et en devoirs et de fraternité qui marque l’appartenance à la même communauté nationale. Car la France, pour laquelle ils acceptent de mourir, est un héritage matériel, intellectuel, artistique et spirituel, une Histoire guidée par l’honneur et marquée par les sacrifices, un patrimoine que chaque génération se doit de transmettre et d’enrichir. Elle est aussi un projet, une ambition collective qui rassemble et qui vise plus haut, permettant à chaque Français de se connaître, de se situer, de se dépasser et de partager.


MÉMOIRE
 

Alors quel sens donner aux propos polémiques de cette députée qui dénonçait la participation de saint-cyriens à la cérémonie organisée au Puy du Fou pour l’accueil de l’anneau de Jeanne d’Arc?
Comment justifier les insultes proférées par certains membres du gouvernement envers des Français qui estimaient inacceptable d’organiser un spectacle de rap en clôture des cérémonies  marquant le centième anniversaire de la bataille de Verdun ?
Quand cesserons-nous de gommer, voire parfois de renier notre Histoire, et refuser ainsi de transmettre aux jeunes Français, cette fantastique aventure collective de 15 siècles d’où émergent une multitude de héros qui sont autant de références pour aujourd’hui ?
Quand retrouverons-nous la fierté d’être nous-mêmes ?


Pourrons-nous vaincre notre adversaire du moment si nous refusons notre passé et si nous ne voulons plus transmettre notre culture qui fonde notre identité et notre unité ? C’est pourquoi Jeanne d’Arc comme Verdun, symboles d’unité, doivent être connus, expliqués et célébrés avec fierté et respect. Ils sont des éléments constitutifs de notre Nation et sources de réflexions pour nos actions futures.

Henri PINARD LEGRY
Président de l’ASAF
 (Edito du numéro de juin 2016 de la revue ENGAGEMENT)

Source : ASAF
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.