AVIATION : 2016, une année creuse bien remplie pour l' A 330 MRTT.

Posté le vendredi 08 avril 2016
AVIATION  : 2016, une année creuse bien remplie pour l' A 330 MRTT.

Rendues difficiles à cerner avec précision, compte tenu de l’opacité régnant autour des sorties menées par les aviations saoudienne et émirienne engagées contre Daech en Irak et contre les rebelles houthis au Yémen, les opérations des Airbus A330 MRTT au Moyen-Orient ont démontré l’excellente tenue du nouveau ravitailleur. Un avion également mis en œuvre par la Royal Australian Air Force — la RAAF ayant été la toute première à commander des A330 MRTT à EADS en 2005 sous la désignation locale de KC-30A.

Sur le théâtre moyen-oriental, on trouve actuellement un KC-30A australien et trois A330 MRTT émiriens basés à Al-Minhad, près de Dubaï, et cinq autres saoudiens basés à Al-Kharj, au sud de Riyad. Si l’on ajoute les deux Voyager KC.3 (A330 MRTT) britanniques stationnés à RAF Akrotiri sur l’île de Chypre, ce ne sont pas moins de onze A330 MRTT qui tournent en appui direct aux opérations. Voire plus si l’on compte les interventions de l’unique ravitailleur Airbus A310 canadien (désigné CC-150 Polaris), un appareil conservé, depuis, sur zone malgré le retrait des CF-18 Hornet de la RCAF fin février. Ce qui fait un total de douze MRTT… Pour leur tout premier engagement, les A330 MRTT remplissent bien leur tâche et sont ultra présents sur le théâtre moyen-oriental.

Hormis cet emploi soutenu de son ravitailleur fétiche en combat réel — caution opérationnelle sans équivalent — pour Airbus Defence & Space, constructeur de l’A330 MRTT, l’année 2016 se présente toutefois comme une année maigre, voire plutôt creuse en matière de production de “tankers”. Il devrait en aller de même l’an prochain. En raison d’une évolution inévitable de la plate-forme civile dont il est issu — avec l’introduction courant 2017 sur la chaîne de transformation de Getafe des premières cellules au standard A330neo venues de Toulouse —, les nouveaux A330 MRTT seront assez différents. Ceci commencera avec les six avions livrables à Singapour début 2018.
Suivront le premier des douze A330 MRTT pour l’armée de l’Air et le premier des quatre pour la Corée du Sud, tous au nouveau standard “neo”. L’adaptation, la qualification et la certification du nouveau ravitailleur vont occuper Airbus DS durant toute l’année 2017 ; de même que l’établissement du cahier de “retrofit”, qui sera proposé aux utilisateurs actuels de l’A330 MRTT. Cette année, Airbus DS ne livrera que deux A330 MRTT. Le premier sera le treizième avion pour la Royal Air Force remis début mars, le quatorzième et dernier avion étant livré après l’été. Ainsi à la fin 2016, la RAF disposera de sa flotte complète d’A330 MRTT, alias Voyager KC.2 et KC.3, prévus par le contrat FSTA de location longue durée sur trente ans signé en 2008 avec le consortium AirTanker, un partenariat public-privé.

Il reste que les ventes d’A330 MRTT sont loin d’être arrivées à leur terme, comme l’a déclaré à Séville, l’automne dernier, Fernando Alonso, nouveau patron d’Airbus DS. En Europe, des négociations vont débuter prochainement avec l’OCCAR (sous la supervision de la NATO Support Agency) pour un achat groupé de trois avions par la Norvège, la Pologne et les Pays-Bas. L’Allemagne, pour sa part, a indiqué son intention de se joindre à ce programme ultérieurement (pour deux avions dans un premier temps), tandis que l’Espagne a déclaré vouloir commander trois appareils, une fois son nouveau gouvernement mis en place et apte à décider. Une chose est sûre, à défaut d’avoir su se doter d’un chasseur commun, les Européens auront-ils au moins un ravitailleur commun avec l’A330 MRTT !

 

La Rédaction de TTU Online

 

Source : TTU Online
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.