CULTURE : Lancement de l'exposition « Champions sportifs décorés de la Croix de guerre »

Posté le mardi 14 mai 2024
CULTURE : Lancement de l'exposition « Champions sportifs décorés de la Croix de guerre »

Le service historique de la Défense accueille l’exposition : « Champions sportifs décorés de la Croix de guerre »

  • A l’occasion des prochains Jeux olympiques et paralympiques de Paris, l’Association nationale des Croix de guerre et de la Valeur militaire rend hommage aux « Champions sportifs décorés de la Croix de guerre » jusqu’au 22 juin au Service historique de la Défense (SHD) à Vincennes.

  • Cinquante sportifs, brillants dans leur discipline, et presque tous récompensés de la Croix de guerre ou de la Valeur militaire pour leur bravoure dans un conflit du XXe siècle, sont présentés dans cette exposition.

  • Cette exposition itinérante a été conçue sous la direction de Michel Merckel, écrivain et conférencier du sport. Elle est inspirée du livre éponyme, publié à cette occasion. 

L’Association nationale des Croix de guerre et de la Valeur militaire (ANCGVM), forte des valeurs morales de courage et de grandeur dont elle se veut la gardienne, met en lumière en cette année olympique et paralympique, les combattants passés et présents, champions reconnus, qui ont servi leur pays durant les conflits du XXe siècle dans lesquels l’armée française a été engagée et qui ont été décorés.

La plupart d’entre eux sont titulaires de la Croix de guerre ou de la Valeur militaire, une distinction honorifique attribuée pour des actes de bravoure exceptionnels au service de la France, en situation de combat.

A travers cette exposition, on découvre ainsi l’histoire de ces français valeureux :

  • Eugène Gravelotte, fleurettiste, premier champion olympique français en 1896, mobilisé en 1914 et cité à l’ordre de l’armée en 1916 pour avoir accompli son devoir au plus grand mépris du danger.

  • Géo André, porte-drapeau de la délégation française aux Jeux olympiques de Paris en 1924, cité trois fois pour acte de « courage rare » pendant la Première Guerre mondiale.

  • Joseph Apestéguy, médaillé de bronze en pelote basque aux Jeux Olympiques de 1900, qui utilisa sa chistera pour lancer des grenades durant la Première Guerre.

  • Antoine de Saint-Exupéry, Maurice HerzogGeorges Carpentier, Alain Mimoun qui ont marqué l’histoire de leur discipline tout autant que l’histoire militaire.

Cette exposition démontre le lien indéfectible entre sport et armées, saluant également l’engagement héroïque des militaires blessés, devenus sportifs de haut niveau, ayant encore à cœur de défendre les couleurs de la France dans les grandes compétitions.

L’exposition, réalisée en partenariat avec le service historique de la Défense, le Centre national des sports de la Défense (CNSD) et la Fédération des clubs de la Défense (FCD), est inspirée du livre éponyme publié simultanément, sous la direction de Michel Merckel, écrivain et conférencier du sport.

 

Patricia Mirallès, secrétaire d’Etat chargée des Anciens combattants et de la Mémoire:

 

« En cette année olympique, souvenons-nous de ces sportifs qui ont pris les armes, de ces militaires qui sont devenus d’immenses champions, de toutes celles et ceux qui versèrent sueur et sang pour la Nation. »

 

A propos de l’Association nationale des Croix de guerre et de la Valeur militaire (ANCGVM) :

L’ANCGVM rassemble les combattants d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que les personnes morales, les unités militaires des trois armées et de la gendarmerie nationale, les villes et les institutions civiles, décorés de la Croix de guerre ou de la Croix de la Valeur militaire. Association à but non lucratif créée le 16 septembre 1919 par le vice-amiral Émile Guépratte, elle est reconnue d’utilité publique depuis 1963 et siège à l’Hôtel national des Invalides à Paris.

 

Informations pratiques :

Lieu : Service historique de la Défense, Château de Vincennes, Pavillon du Roi
Ouverte jusqu’au samedi 22 juin 2024.

Exposition gratuite

HORAIRES D’OUVERTURE :

Lundi : 13h-17h
Mardi au jeudi : 9h-17h
Vendredi : 9h-16h
Samedi : 9h30-15h

Source : Ministère des Armées