De nombreux sites millitaires ouverts pour les journées européennes du patrimoine

Posté le samedi 21 septembre 2019
De nombreux sites millitaires ouverts pour les journées européennes du patrimoine

 

Journées européennes du patrimoine :
le ministère des Armées ouvre les portes
de ses sites militaires et historiques

 

 

Le ministère des Armées participe à la 36e édition des Journées européennes du patrimoine (JEP) les 21 et 22 septembre 2019, consacrées cette année à la thématique des « arts et divertissements ».

Deuxième acteur culturel de l'État, le ministère des Armées invite le public à découvrir plus de 80 sites et hauts lieux du patrimoine militaire, dans toute la France. Ces sites proposent, à cette occasion, des visites gratuites, des ateliers pédagogiques, des divertissements (sous forme de jeux de piste, quiz, escape games, etc.), des présentations de matériel et des reconstitutions historiques.

 Pour cette nouvelle édition, 24 nouveaux sites ouvriront leur porte au public, comme par exemple la Base aérienne 106 à Mérignac (33), le bunker-hôpital de Robert Picqué à Villenave-D'ornon (33), le Prytanée militaire à La Flèche (72), ou encore l’atelier de restauration du musée de l'Air et de l'Espace à Dugny (93). 

L’ensemble des sites, horaires d’accueil et animations proposées sont disponibles sur la carte interactive du site Internet « Mémoire des hommes » :  www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

Les Journées européennes du patrimoine ont vocation à faire découvrir au grand public la richesse et la diversité du patrimoine culturel et mémoriel de la Défense. En 2018, les sites du ministère des Armées ont accueilli plus de 177 000 visiteurs dans toute la France.

Tout au long de l’année, à travers l’action de la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA), le ministère des Armées conduit une politique culturelle et mémorielle active. Elle valorise notamment le patrimoine et l’histoire de la France auprès de la jeunesse par le biais de l’enseignement de Défense durant la scolarité.


Quelques exemples de sites du ministère des Armées à découvrir :

       À Paris et ses environs 

  • Hôtel de Brienne, Paris 7e : dans les pas de Clemenceau et du général de Gaulle 

 Samedi 21 septembre de 10h à 14h et Dimanche 22 septembre de 10h à 16h seulement sur réservation ! Accès sur présentation d’une pièce d’identité.

 Haut lieu de l’histoire militaire et politique française, l’hôtel de Brienne est depuis 1817 le siège du ministère des Armées. C’est dans ces murs que Clemenceau a organisé la victoire en 1917 et que Charles de Gaulle s’est installé en 1944, une fois la France libérée. Du bureau de Florence Parly, ministre des Armées, en passant par celui du général de Gaulle et les salons de la mère de Napoléon Ier, Letizia Bonaparte, c’est une traversée de l’histoire de France qu’offre à ses visiteurs ce bâtiment remarquable, ouvert au public quelques heures par an.

  • Musée de l’Armée, Hôtel national des Invalides, Paris 7e : les plus belles collections d’art militaire 

Cinquième musée le plus fréquenté de France, le musée de l’Armée dévoile la richesse de ses collections, ses métiers et ses savoir-faire. Adultes comme enfants pourront participer à des jeux-enquêtes, des visites-conte, ou encore des visites croisées autour d’œuvres insolites et pièces prestigieuses. Le 2e Salon du livre de l’histoire militaire qui se tient dans le grand salon de l’Hôtel national des Invalides sera également accessible.

  • École militaire, Paris 7e : l’École de guerre et le bureau du maréchal Joffre

Fondée sous Louis XV en 1751, l’École militaire est le berceau des collèges d’enseignement militaire supérieur des armées et de la gendarmerie. À l’occasion de ces JEP, le salon des Maréchaux sera exceptionnellement ouvert. Des concerts, démonstrations équestres et expositions, notamment l’exposition photographique « Nos blessés : d’âme et de sang », seront proposés au public.

  • Château de Vincennes : le Service historique de la Défense

Ce site abrite le Service historique de la Défense depuis 1948. C’est le plus vaste château fort royal français subsistant, et la seule résidence d'un souverain du Moyen-âge conservée en France. Son donjon est le plus haut d'Europe. Le public pourra bénéficier de visites historiques du site et des pavillons royaux, ainsi que de nombreuses animations : musique militaire, reconstitutions, stands de généalogie, ateliers pédagogiques, exposition des peintres de l’Air et de l’Espace en présence des artistes, etc.

 

      En région

  • Cherbourg : la Résidence du Préfet maritime

Ancien hôtel particulier du milieu du XVIIIe siècle, la résidence du Préfet maritime à Cherbourg-en-Cotentin ouvre ses salons, sa salle de bal et ses jardins. Une exposition de photographies des événements de l’année est à découvrir.

  • Toulon : l’exposition « Raymond Depardon 1962-1963, photographe militaire »  

La Préfecture maritime de Toulon ouvre plusieurs sites au public, dont les forts Balaguier et Lamalgue, et le musée national de la Marine, qui accueille actuellement l’exposition temporaire consacrée aux jeunes années du photographe et cinéaste Raymond Depardon. La vedette dédiée au transport d’autorités sera également visible depuis le port.

  • Aquitaine : la Base aérienne 106 et le Conservatoire de l’air et de l’espace

Solidement ancrée depuis plus de 80 ans dans un environnement aéronautique et économique très dynamique, la base aérienne 106 de Mérignac est une plateforme opérationnelle. Pour la première fois, elle ouvre exceptionnellement les portes de son espace de traditions, retraçant l’histoire de l’aéronautique militaire dans la région.  Durant les JEP, le Conservatoire de l’air et de l’espace d’Aquitaine mettra en avant sa magnifique collection d’avions.

  • Metz : l’Hôtel de Commandement du gouverneur militaire de Metz

Construit entre 1902 et 1904, l’Hôtel de Commandement du gouverneur militaire de Metz dévoile exceptionnellement son patrimoine au public : salons rénovés, meublés et décorés de pièces du mobilier national et d’œuvres des manufactures et musées nationaux. Les jardins, les remparts de la ville de Metz et la Tour d’Enfer, l’une des premières tours d’artillerie de 22 mètres de diamètre, sont à découvrir. Les jeunes visiteurs pourront éprouver leur courage tout en s’amusant grâce à un escape game et un parcours du combattant.

 

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

 

Le patrimoine culturel militaire vous intéresse ? N'hésitez pas à consulter et à diffuser au sein de votre réseau les trois dossiers réaliser par l'ASAF ci-dessous ....

Dossier spécial n°121 : Les musées militaires autres que ceux de l'armée de Terrepour télécharger le dossier spécial, cliquez ICI

Dossier spécial n°120 : Les musées de tradition de l’armée de Terre, pour télécharger le dossier spécial, cliquez ICI

Dossier spécial n°106 : La Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives du Ministère de la Défense. (DMPA), pour télécharger le dossier spécial, cliquez ICI

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.