Regards sur l’armée d’Afrique (extrait)

Posté le mercredi 14 août 2019
Regards sur l’armée d’Afrique (extrait)

Qu’est-ce que l’armée d’Afrique ? Le vocable est trompeur. Armée d’Afrique ne signifie pas « armée du continent africain ». L’appellation désigne les unités relevant de la présence française au Maghreb de 1830 à 1962. Elle intéresse uniquement l’AFN, l’Afrique française du Nord, Algérie, Tunisie, Maroc, sans omettre l’immensité saharienne.


Ces unités s'ébauchent dès lors que les Français posent le pied à Alger le 5 juillet 1830. Le corps expéditionnaire a alors besoin de remplacer et de renforcer ses troupes d’origine métropolitaine. L'armée qui se constitue en perdra sa griffe initiale. Seul l’essentiel de ses cadres, les officiers principalement, proviendra de la Mère patrie. Les enfants du Maghreb et d’ailleurs formeront et gonfleront ses rangs. On les verra surgir et s’organiser : les premiers de tous seront les zouaves ; puis suivront les légionnaires, spahis, disciplinaires, tirailleurs algériens, goumiers, chasseurs d’Afrique, méharistes veillant sur le grand Sud. À ces fantassins et cavaliers s’adjoindront les artilleurs des régiments d’artillerie d’Afrique et des sapeurs (plus des tringlots et des transmetteurs).

...

 

Pour lire la suite de cet extrait d'article, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Cet extrait de l'article très complet de Pierre Montagnon figure dans sa version intégrale dans le hors série "La France et l'Armée en Algérie 1830-1962" publié par l'ASAF et disponible à la boutique du site. Pour y accéder, cliquez ICI.

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.