EQUIPEMENT. Char du futur : Selon KNDS France, le développement du canon ASCALON a « franchi de nouvelles étapes »

Posté le lundi 10 juin 2024
EQUIPEMENT. Char du futur : Selon KNDS France, le développement du canon ASCALON a « franchi de nouvelles étapes »

Longtemps embourbé dans des désaccords entre les industriels français et allemands concernés, le Système de combat principal terrestre [MGCS] a finalement été relancé en avril dernier, avec la signature d’un protocole d’accord entre la France et l’Allemagne ouvrant la voie à la phase 1A de ce projet, désormais organisé selon huit piliers [plateforme, tourelles, armement secondaire, système de communication, simulation, capteurs, protection contre les drones, logistique et infrastructure].

Seulement, une question n’a toujours pas été tranchée : celle concernant le canon qui armera le char de nouvelle génération sur lequel reposera ce « système de systèmes ». Un choix sera arrêté à l’issue d’essais comparatifs des deux solutions concurrentes, à savoir le système ASCALON développé par KNDS France [ex-Nexter] et le canon Rh-130 L52 de 130 mm proposé par Rheinmetall, celui-ci devant être associé à « un chargeur automatique de pointe ».

Ces derniers mois, le groupe de Düsseldorf a profité de la moindre occasion pour faire la promotion de son canon de 130 mm, lequel équipe le char KF-51 « Panther », dévoilé en juin 2022, à l’occasion du salon de l’armement aéroterrestre EuroSatory. De son côté, KNDS France a semblé être plus en retrait, les vidéos impressionnantes des premiers essais du système ASCALON [pour Autoloaded and SCALable Outperforming guN] ayant disparu des réseaux sociaux sur lesquels elles avaient été diffusées.

Cela étant, à quelques jours de l’édition 2024 d’EuroSatory, KNDS France a donné quelques nouvelles de son système ASCALON en faisant savoir qu’il venait de « franchir de nouvelles étapes ».

« Lors de la dernière campagne de tirs, en mai 2024, le canon ASCALON a démontré d’excellentes capacités, tant en calibre 120 mm que 140. Les essais ont, de plus, mis en évidence la maturité de l’obus-flèche », en effet indiqué KNDS France, via un communiqué publié ce 10 juin.

L’obus-flèche en question est probablement le SHARD [SHardenered ARmour Defeat], lequel a récemment été qualifié par KNDS France.

Quoi qu’il en soit, ces essais « ont inclus des tirs avec un tube ASCALON de 140 mm, rapidement remplacé ensuite par un tube ASCALON de 120 mm pour effectuer de nouveaux tirs. Cette campagne montre la possibilité offerte par ce concept de remplacer n’importe quel tube de 120 mm ou de 140 mm sur un même affût en moins d’une heure », a indiqué l’industriel.

À noter que la possibilité de tirer des obus de 120 et de 140 mm peut être un avantage par rapport au canon de 130 mm proposé par Rheinmetall… dans la mesure où, actuellement, tous les chars occidentaux [Leopard 2, Abrams, Leclerc, Challenger 3] sont dotés de canon de 120 mm.

La prochaine étape prévue est de mener, en 2025, une campagne de tirs avec un canon ASCALON monté sur une tourelle de char.

Conçu selon une « architecture ouverte pour servir de base au développement collaboratif d’un système d’arme dans le cadre du programme franco-allemand MGCS », l’ASCALON « présente des niveaux de performances que les technologies actuelles ne permettent pas » et « dispose également d’un important potentiel de croissance », a encore fait valoir KNDS France.

 

Laurent LAGNEAU
Opex360.com - Zone miliaire
10/06/2024

Crédirs photo : KNDS France

 

Source : Opex360.com - Zone militaire