EQUIPEMENT. Le ministère des Armées a commandé les 70 premiers camions-citernes de nouvelle génération à Arquus

Posté le lundi 13 mai 2024
EQUIPEMENT. Le ministère des Armées a commandé les 70 premiers camions-citernes de nouvelle génération à Arquus

La Loi de programmation militaire [LPM] 2024-30 recèle quelques secrets… En effet, le texte diffusé par le portail officiel Legifrance ne mentionne pas le programme « Camions-citernes de nouvelle génération » [CCNG], alors que la Direction générale de l’armement [DGA] avait publié un avis de marché le concernant en février 2023.

Pour rappel, celui-ci portait sur « l’acquisition et le soutien de camions-citernes militaires destinés au renouvellement des capacités de ravitaillement en carburant des forces armées françaises ». D’une durée de dix ans, cet avis évoquait la livraison d’une « quantité maximale d’environ 800 » véhicules, avec « leurs équipements, le soutien en service et la maîtrise technique » de la flotte constituée.

Fin avril, plusieurs sources ont indiqué que la DGA avait retenu la proposition d’Arquus, aux dépens de Scania, d’Iveco et de Soframe, associé à Mercedes. Il était alors question d’un contrat d’une valeur de 500 millions d’euros et de la livraison de 380 camions-citernes, avec une option de 200 exemplaires de plus.

En réalité, ce programme est, pour le moment, beaucoup plus modeste. Ainsi, ce 13 mai, la DGA a confirmé avoir confié le programme CCNG à Arquus… mais dans le cadre d’un contrat de « seulement » 120 millions d’euros, celui-ci couvrant le développement d’un nouveau camion-citerne devant se décliner en deux versions et la livraison de 70 premiers véhicules, « conformément à la LPM 2024-30 ».

Celle-ci, a précisé la DGA, prévoit « la commande de 376 véhicules de type camion-citerne de nouvelle génération » ainsi que des livraisons à l’armée de Terre, à l’armée de l’Air et de l’Espace et au Service de l’énergie opérationnelle [SEA] d’ici 2029.

Quant à la commande des 70 premiers CCNG, il s’agit d’un « investissement réalisé dans le cadre du premier incrément du programme « Flotte tactique et logistique », au sujet duquel la version publique de la LPM 2024-30 ne dit pas un mot explicitement. En revanche, grâce à amendement voté au Sénat, le texte évoque la livraison de 2086 nouveaux « camions logistiques terrestres » avant 2030 [sur un total de 9466 véhicules]. A priori, Arquus est donc bien placé pour obtenir ce marché.

Quoi qu’il en soit, ces camions-citernes de nouvelle génération seront des véhicules 8×8 tout-terrain. La version « transport massif » sera dotée d’une cabine protégée et d’une citerne de 20 m³ tandis que la version dite « CCNG polyvalent » disposera d’une capacité de 12 m³ et de quatre ligne d’approvisionnement.

« Ces CCNG remplaceront progressivement les camions-citernes CBH385, TRM 10000 ACH [Avitailleur chars-hélicoptères] et CCP10. Ils seront conformes aux réglementations en matière de transport des matières dangereuses. Ils offriront également une plus grande capacité d’emport de carburant et un meilleur niveau de protection des équipages contre les menaces du champ de bataille », explique la DGA.

Il n’est pas clair si les CCNG seront issus de la gamme des véhicules « Armis », proposée par Arquus étant donné que l’industriel aura à travailler « en partenariat avec Renault Trucks [fabrication de camions], Magyar [fabrication de citernes] et Desautel [protection incendie] ».

Laurent LAGNEAU
Opex360.com - Zone militaire
13/05/2024

Source : Opex360.com - Zone militaire