ETHIQUE : Lancement du comité d’éthique de la Défense

Posté le samedi 11 janvier 2020
ETHIQUE : Lancement du comité d’éthique de la Défense

Lancement du comité d’éthique de la Défense

(Extraits du discours prononcé par le ministre des Armées à Paris, le 10 janvier 2020)  



(…)
L’éthique est au fondement même de la raison d’être du militaire. C’est la boussole qui subsiste lorsque le droit disparaît. Le droit est son garde-corps et l’éthique est son garde-cœur.

(….)
En lançant ce comité d’éthique, je ne veux revenir ni sur le passé, ni sur le présent. La France est fière de la façon dont ses armées agissent et ont agi, y compris face à des ennemis qui ne respectent ni le droit international, ni la dignité humaine. C’est là l’honneur de nos armées.

(…)
Il ne s’agit plus seulement de combattre sans renoncer à ce que nous sommes.
Il ne s’agit plus seulement de garantir la discrimination entre combattants et non combattants ou la proportionnalité entre les moyens employés et les effets recherchés.
Il s’agit de technologies qui sortiront l’homme de ses limites naturelles, alors que, jusqu’à présent, ces technologies ne faisaient que l’aider à repousser ces limites. Il s’agit de définir quelle doit être la place de l’homme à l’ère des machines autonomes et du machine learning. Il s’agit des conflits qui s’étendent à des espaces inédits, où le droit souffre de nombreuses zones grises, où l’absence de droit engendrera des tentations et des tensions.

(…)
je ne pouvais pas mieux choisir, en confiant cette liberté entre les mains du président Bernard Pêcheur et du général d’armée Henri Bentégeat, que je remercie profondément d’avoir accepté d’assumer la présidence et la vice-présidence de ce comité d’éthique de la défense. Leurs personnalités, autant que leur expérience, sont les meilleurs garants de la profondeur de vos travaux et de la cohésion de votre collégialité.

(…)
je souhaiterais que vous exploriez ce sujet du « soldat augmenté » et l’impact des évolutions qui concernent l'amélioration des capacités physiques ou psychiques de nos combattants.

(…)
Je pense également à l’indispensable réflexion que nous devons sur les règles éthiques applicables aux systèmes d’armes autonomes qui connaitront un fort développement dans toutes les armées du monde avec le développement de l’intelligence artificielle et du numérique.

 

Pour télécharger le communiqué dans son intégralité, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf




Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.