INDUSTRIE. Thales retenu pour sécuriser les communications militaires norvégiennes

Posté le jeudi 21 décembre 2023
INDUSTRIE. Thales retenu pour sécuriser les communications militaires norvégiennes

Nouveau succès en Norvège pour Thales. Après les radars GM200 MM/C, le groupe français est cette fois retenu pour sécuriser les communications militaires du pays.

Annoncé le 8 décembre et valorisé à plus de 51 M€, ce contrat notifié à la filiale locale de Thales recouvre le développement de solutions de cryptage de nouvelle génération répondant aux besoins des forces armées norvégiennes et aux standards de l’OTAN. Les livraisons sont attendues à compter de 2027. 

« Ce contrat est important pour nous afin de garantir que les informations susceptibles de mettre en cause la sécurité de la Norvège ne soient pas égarées. Thales a une longue tradition de fourniture de solutions cryptographiques de confiance aux forces armées norvégiennes et, comme toute la production a lieu en Norvège, nous avons également un bon contrôle sur l’ensemble de la chaîne de valeur et contribuons au maintien des emplois norvégiens et de l’industrie de défense norvégienne », déclarait le directeur de l’agence norvégienne des matériels de défense (FMA), Gro Jære.

« La modernisation que nous réalisons protégera nos plus grands secrets pour les 50 prochaines années. C’est pourquoi nous dépendons de partenariats stratégiques et de long terme », notait pour sa part le CEO de Thales Norway, Tom Tuhus. Hormis des normes de cryptage à la hausse, la grande différence par rapport aux systèmes en service est une multiplication par 10 de la quantité de données pouvant y transiter, relève la FMA. 

Une fois la nouvelle unité de cryptage validée, la livraison en série démarrera pour remplacer progressivement les solutions actuelles. Ce contrat de développement est le premier d’une série de trois destinés à sécuriser les communications jusqu’au niveau stratégique. Le prochain marché étendra l’effort à l’échelon tactique. 

La Norvège s’est engagée dans le renouvellement complet de la protection de ses flux de données militaires, une démarche ambitieuse pour laquelle plus de 200 M€ sont inscrits au budget. Initié à la fin de la décennie précédente, ce programme devait à l’origine basculer sur des acquisitions et des livraisons à compter de 2020. Celles-ci ont été retardées et sont désormais attendues entre 2026 et 2031. 


Nathan GAIN
Forces Opérations Blog - FOB
21/12/2023

Source : www.asafrance.fr