INNOVATION : A Eurosatory, l'armement terrestre joue la carte de l’innovation. LIBRE OPINION de HASSAN MEDAH.

Posté le mardi 12 juin 2018
INNOVATION : A Eurosatory, l'armement terrestre joue la carte de l’innovation. LIBRE OPINION de HASSAN MEDAH.

 

 

 

 

 

 

Eurosatory qui se tient à Paris Nord-Villepinte du 11 au 14 juin, est marquée par l'innovation des fabricants du secteur de l'armement terrestre.

 

 

 


1 - Le robot démineur tout terrain de la PME ECA

 euorsatroy roboto demineur tout terrain pme eca

La PME toulonnaise  ECA présente à Eurosatory un robot terrestre téléguidé, spécialisé dans la localisation et la neutralisation des dispositifs explosifs improvisés, les mines terrestres et d'autres types d'explosifs. Son bras articulé constitué de 4 segments lui permet de porter sa caméra et sa pince dans des environnements encombrés et à près de 3 m de hauteur. Grace à sa largeur réduite (42 cm), le robot peut se déplacer dans les couloirs d'un avion de ligne et examiner le contenu des coffres à bagage. Monté sur des pieds chenillés indépendants, il franchit les principaux obstacles et sait grimper dans les bus. Les armées françaises ont acheté une cinquantaine d'exemplaires.

 

2 - Black Hornet, le micro-drone de reconnaissance miniature ultra discret de Flir

 

micro drone reconnaissance miniature ultra discret flir

 

Le groupe américain Flir présente pour la première fois sur Eurosatory la troisième évolution de son mini-drone. Ultra léger (33 grammes) et miniaturisé (16,8 cm de longueur), le modèle Black Hornet tient dans la main. Sa mission: être les yeux déportés du soldat et détecter les menaces avant de s'engager en terrain inconnu. Grâce à ses deux caméras embarquées, il transmet en temps réel des images en qualité HD jusqu'à 2 km de distance. Avec une autonomie de 25 min, le drone est capable de voler à 6 mètres par seconde  de manière très silencieuse. Le Black Hornet peut se localiser sans faire appel au système GPS.

 

3 -  Le drone de surveillance hybride et démontable de Drone Volt

 

drone surveillance

 

A Eurosatory, Drone Volt expose le drone Heliplane conçu pour assurer des missions de surveillance aérienne comme la surveillance de frontières. Il embarque une caméra infrarouge et une caméra dotée d'une zone optique *20. De quoi transmettre de manière cryptée des images en qualité HD à un débit de 25 Mbps. Heliplane combine les avantages d'un drone multi rotor qui décolle et atterrit verticalement et d''un drone à voilure fixe évoluant jusqu'à 90 km/heure. Grâce à ses éléments démontables (ailes, trains d'atterrissage...), l'appareil, une fois plié et pesant 2,5 kg, tient dans un sac à dos. 

 

4 -  Le véhicule blindé Jaguar de l'Armée de Terre

 

vehicule blinde jaguar

 

L'Armée de terre présente pour la première fois sur le salon Eurosatory le véhicule blindé de reconnaissance et de combat, le Jaguar. Embarquant un équipage de 3 soldats, ce véhicule 6 roues motrices, se distingue par sa puissance de feu (tourelle avec canon de 40 mm, mitrailleuse téléopérée, missile moyenne portée....). Il bénéficiera des fonctions de communications avancées lui permettant de mener le combat de manière collaborative en partageant l'information du terrain (postions ennemies, armements engagés...) . L'armée française en a commandé 300 exemplaires.

 

5 - Le camouflage adaptatif

 

camouflage adaptatif

 

Demain les chars sauront-ils se camoufler dans leur environnement comme le font les caméléons ? La DGA et Nexter ont présenté sur le stand du ministère des Armées une technologie capable de rendre les véhicules militaires moins visibles. Cela repose sur un revêtement bourré de capteurs capables d'analyser la couleur et la texture des éléments qui constituent le paysage environnant. L'algorithme embarqué en déduit le motif de camouflage optimal qui réduit la saillance de l'objet dans son environnement. Un réseau de tuiles enveloppant l'objet à cacher reproduit alors le motif de camouflage optimal . L'objectif est de faire en sorte qu'un véhicule militaire se confonde alors avec le paysage pour un observateur situé à 1 km environ.    

 

6 - Les casques audio smart d'Elno

casques audios smart elno

Comment communiquer au sein de l'habitacle d'un véhicule blindé sans être assourdi par le tir des canons  ? La PME argenteuillaise, spécialiste des équipements de tête audio, a trouvé la solution permettant au soldat d'avoir la possibilité de continuer d'entendre tout en se protégeant les oreilles. Ses casques font appel à la conduction cartilagineuse. Plutôt que transmettre le son à l'intérieur du conduit auditif, le casque fait vibrer le cartilage situé à proximité de l'oreille. La vibration se propage jusqu'à l'oreille interne avec une restitution du son améliorée par rapport à la technologie classique d'ostéophonie.

 

HASSAN MEDAH
L’usine nouvelle

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.