L’armée se dote de 56 microrobots de reconnaissance

Posté le vendredi 20 septembre 2019
L’armée se dote de 56 microrobots de reconnaissance

La direction générale de l’armement a passé commande le 26 août de 56 microrobots Nerva, dans le cadre du programme Scorpion de modernisation de l’Armée de Terre.

Explorer une zone en toute discrétion de manière autonome, observer sans être repéré, intervenir sur un engin explosif... Les microrobots font partie de l’équipement de l’armée de terre. La Direction générale de l’armement a notifié le 26 août la commande de 56 appareils de type Nerva à la société Nexter.

Trois modèles seront déclinés sur le terrain.
- Le Nerva-S, qui ne pèse que 3 kg, est capable de se déplacer «sur le dos ou sur le ventre» dans des «espaces exigus» intérieurs ou extérieurs. «Il peut être lancé par-dessus un obstacle», souligne-t-on au ministère des Armées.
- Le Nerva-LG, de 5 kg, «peut être équipé de kits additionnels permettant de réaliser de la cartographie ou de l’observation». Il peut gravir des escaliers.
- De 12 kg, le Nerva-XX/Cameleon LG sera, pour sa part, doté d’un bras articulé. Il est produit par la société ECA.
D’une trentaine de centimètres de long et de 15 cm de haut, ces microrobots équipés de caméras jour/nuit et d’un microphone permettront «aux combattants des unités du génie et de l’infanterie de collecter ponctuellement du renseignement de contact tout en restant à distance», explique le ministère. D’une portée de 1 000 mètres à vue, 500 mètres en zones denses, le Nerva LG peut se déplacer à 13 km/h. Son autonomie est de deux heures.

Des phases de test

Avant qu’ils ne soient intégrés aux capacités de l’armée, la DGA va encore tester ces robots. Leur déploiement fait partie du programme Scorpion. Lancé en 2018, Scorpion vise à moderniser l’armée française grâce à des équipements connectés. Il comporte notamment la livraison des nouveaux véhicules Griffon.

D’un usage simple, les Nerva pourront être mis en œuvre par un seul combattant et pourront s’adapter à plusieurs types de missions. Les deux plus gros modèles seront en capacité d’effectuer des rondes et de revenir à un point déterminé. Nexter a commencé à présenter en 2012 sa gamme Nerva. Les microrobots font partie des systèmes mixtes et hybrides qui feront la différence en opération.

Nicolas BAROTTE
Le Figaro

 

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

 

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.