LIBRE OPINION : Aucun document diffusé par les auteurs de la cyberattaque contre TV5 ne mentionne l’identité de militaires français

Posté le vendredi 10 avril 2015
LIBRE OPINION : Aucun document diffusé par les auteurs de la cyberattaque contre TV5 ne mentionne l’identité de militaires français

par Laurent Lagneau - Le 10-04-2015 – Zone Militaire – opex360

Lors de son attaque informatique contre la chaîne de télévision TV5 Monde, le « Cybercaliphate », un groupe soutenant l’État islamique (EI ou Daesh), a diffusé des pièces d’identité et des CV supposés appartenir à des militaires français engagés dans l’opération Chammal ou à leurs proches, le tout accompagné de menaces.

Bien évidemment, les services du ministère de la Défense s’est attaché à vérifier les fichiers mis brièvement en ligne par les « cyberjihadistes » pour voir si, effectivement, les identités de militaires avaient bel et bien divulguées. Et le verdict est tombé.

« Après un examen minutieux de l’ensemble de ces documents par la chaîne de cyberdéfense des armées, les services du ministère de la Défense et ceux du ministère de l’Intérieur, il s’avère qu’aucun de ces documents ne mentionne l’identité de militaires français ni de leur famille. Le ministère de la Défense dément ainsi catégoriquement que les individus s’en étant pris aux moyens de diffusion de TV5Monde aient publié des documents confidentiels le concernant », a-t-il ainsi fait savoir avant d’appeler à la vigilance l’ensemble de la communauté militaire au sujet de l’usage d’Internet et plus précisément des réseaux sociaux.

Est-il besoin de rappeler que Mohamed Merah avait repéré l’adjudant Imad Ibn Ziaten grâce à une petite annonce posté sur un site de vente et dans laquelle ce dernier avait précisé sa profession?

Encore une fois, les militaires doivent faire preuve d’une grande prudence, surtout lorsqu’il s’agit d’utiliser les réseaux sociaux. Par exemple, il est fréquent de recevoir des demandes de contact émises par des jeunes femmes très séduisantes mais dont le profil est douteux (peu de renseignements, arrivée récente sur le réseau ou faible activité constatée). En Israël, quelques soldats de Tsahal se sont fait avoir de cette manière par le Hezbollah. Le truc est peut-être vieux mais il est toujours aussi efficace!

Quoi qu’il en soit, en diffusant ces prétendus documents confidentiels, le Cybercaliphate s’est livré à une tentative de déstabilisation. Par certains côtés, cela rappelle les messages de propagande qu’envoyait le Vietminh aux militaires français lors de la guerre d’Indochine afin de les décourager et de les inciter à déposer les armes.

 

Source : EMA
Commentaires (1)
  • Philopoemen
    15 avril 2015 à 22:03 |
    Quid d'une impulsion électromagnétique d'origine nucléaire (IEM) ou (EMP) en anglais, capable de ramener notre société au XIXème siècle ?
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.