LIBRE OPINION du général Bertrand de Lapresle : Un Poète au Panthéon

Posté le dimanche 24 mai 2015
LIBRE OPINION du général Bertrand de Lapresle : Un Poète au Panthéon

Le Président de la République, Chef des Armées, garant de l’unité et de la cohésion nationale, n’a pas jugé opportun de répondre à la lettre que lui adressait, en décembre 2014, une cinquantaine d’associations du monde combattant, mandatées par des centaines de milliers de citoyens français. Cette lettre suggérait que soit substituée à la personnalité de Jean Zay celle de tel ou tel jeune Résistant au parcours de vie absolument exemplaire, qui avait délibérément sacrifié sa jeunesse à son idéal patriotique d’une France libérée.
La seule réponse a été un décret du 7 janvier 2015 qui décide le transfert des cendres de Jean Zay au Panthéon le 27 mai prochain, dans le cadre des cérémonies officielles commémorant la Victoire de 1945.
Lâchement assassiné par la Milice de Vichy en 1944, Jean Zay a certes été un grand ministre de la Troisième République et il peut être crédité d’un sincère esprit de Résistance à l’occupant nazi. Mais il est aussi celui qui a publiquement qualifié le drapeau français de "torche-cul".
Ce n’était certes qu’un poème de jeunesse. Mais l’amour de la France n’a-t-il pas suscité de jeunes héros dont le sacrifice délibéré au service de la liberté du Pays n’est entaché d’aucun faux pas ?
Comment ne pas éprouver une absolue réprobation de la très prochaine "panthéonisation" de Jean Zay, et regretter amèrement que ne lui ait pas été préféré un jeune Résistant, choisi parmi une cohorte d’incontestables héros dont l’engagement peut être intégralement proposé à notre jeunesse en quête d’idéal.

Source : Général (2s) Bertrand de Lapresle
Commentaires (26)
  • DEGRAS
    24 mai 2015 à 22:12 |
    Bonjour monsieur,
    j'ai lu et signé la pétition, persuadé qu'au même âge d'authentiques jeunes français n'ont pas hésité à donner leur vie pour le drapeau contrairement à jean Zay. Aussi ai-je proposé le nom du jeune Tony Bloncourt d'origine guadeloupéenne, fusillé par les Allemands et pour lequel je n'ai reçu aucune réponse de votre part. Dans l'attente

    JCD
  • GRIT
    25 mai 2015 à 09:57 |
    J'ai signé cette pétition, et bien évidemment, le Gouvernement actuel n'a guère suivi ttes les demandes relatives à JEAN ZAY pour substituer l'un de nos jeunes HEROS de la RESISTANCE qui n'a pas ENTACHE notre DRAPEAU NATIONAL comme lui. Croyiez-vous aux miracles ?...Bien évidemment que je suis scandalisée qu'on ne nous ait pas suivi... mais il ne faut pas croire aux MIRACLES avec le Gouvernement actuel.... TOUS non patriotes pour deux sous ! !.... préférant les ETRANGERS aux bons FRANCAIS ! On peut s'en rendre compte chaque jour qui passe en voyant tous les passe-droits dont bénéficient tous les étrangers venus sur notre sol...trop accueillante la FRANCE !!! Je le regrette bien sincèrement car nous le paierons un jour prochain ! Mais SURTOUT ne BAISSEZ JAMAIS les BRAS car RIEN n'est IMPOSSIBLE à votre NIVEAU !
  • Martin
    27 mai 2015 à 20:43 |
    Que d'écrits, de pétitions et cela pourquoi?
    Il est au Panthéon...
    Et maintenant que fait-ont?
    Notre représentativité semble ne pas être reconnue, pourquoi?
  • Malo
    28 mai 2015 à 20:34 |
    Mes devoirs, mon général.
    Je ne partage pas votre hostilité à l'égard de la "panthéonisation" de Jean Zay.
    Il a écrit "Le Drapeau" en 1924 à 20 ans, donc 6 ans après l'armistice de 1918 et c'est un poème "violemment" pacifiste, pas une pastourelle.
    La plupart des soldats qui ont survécu à l'ignoble boucherie de 14/18 partageaient l'opinion de Jean Zay sur les infâmes prétextes qui leur furent fournis pour les convaincre d'avancer vers l'abattoir et parmi ces prétextes : le drapeau.
    L'un de mes grands-pères étaient de ceux-là. L'autre est resté accroché aux barbelés sans lâcher sa baïonnette...
    Nous connaissons tous aujourd'hui les véritables raisons de cet indicible massacre : finances, politique...
    Nous savons aussi que les conséquences psychologiques de cette guerre injuste sur l'opinion publique de l'époque est à l'origine de la guerre suivante et surtout de la défaite de notre armée.

    "Le Drapeau" de Jean Zay mériterait d'être expliqué.

    Respectueusement.
    ADC (en retraite) de l'Armée de l'Air.
  • Pinard Legry
    03 juin 2015 à 07:20 |
    Mon A/C

    Fallait-il choisir en 2015, à l'occasion du 70° anniversaire de la Libération de la France, un homme qui a écrit un texte aussi ordurier sur le Drapeau et qui, par ailleurs n'est en rien un héros de la Résistance comparable aux trois autres?
    Nous avons eu de nombreux jeunes de 18 ans dont le comportement fut héroïque en 44 et dont les parents avaient souffert durant la Première Guerre mondiale. Ils avaient eux bien davantage leur place au Panthéon comme référence nationale en ce moment où notre emblème national est rejeté par un certain nombre de jeunes Français!
    Voilà ce que nous disons, affirmons et répétons.

    Henri Pinard Legry
    Président ASAF
  • Goutierre
    07 juin 2015 à 13:18 |
    La défaite de 1940 n'a rien à voir avec la guerre 14/18. Nos soldats se sont comportés avec bravoure. Il suffit de lire leurs actes. Même à Dunkerque, ils se sont faits tuer pour que les anglais et une partie de notre armée puissent embarquer. Stonne, cela vous dit quelque chose? 200000 morts en deux mois, plus, statistiquement, que durant toute la Grande Guerre!
    Vous êtes influencé par la lecture vichyste de la défaite.
  • Pascal BODDI
    07 juin 2015 à 13:52 |
    Il était évident que rien ne viendrait modifier la décision de la Présidence de la République; les amis politiques du Président Hollande l'ont dit à maintes reprises "un des nôtres, ancien ministre, est entré ce jour au Panthéon". Donc il ne s'agissait pas d'un résistant, mais d'un socialiste...Malheureusement, la politique et l'honneur souvent divergent...
  • darmon william
    07 juin 2015 à 17:13 |
    Décidément notre gouvernement n'en manque pas une , et que dire du ministre des armées.
  • MAIRE Christian
    07 juin 2015 à 17:39 |
    En transférant les cendres de Jean Zay au Panthéon le 27 mai 2015 malgré la réprobation de nombreux Françaises et Français patriotes attachés à notre emblème national, il semble bien que le Président de la République ait voulu marquer son hostilité à la notion-même de patriotisme qu'il assimile, comme tant d'autres, au nationalisme sectaire qui a produit tant de malheurs au cours de l'histoire récente, en particulier en Europe.
    En agissant ainsi et surtout en s'abstenant de répondre à la démarche de l'ASAF et de beaucoup d'autres, il a fait preuve, lui aussi, d'un sectarisme qui ne fait pas honneur à la France ...
  • guilhon
    07 juin 2015 à 18:11 |
    pour ma part dans ma famille 2 oncles morts pour la france a 24 ans en 14/18 et un pere mort pour la france a dien bien phu.remerciements??? ne rien attendre de nos gouvernants
  • Hubert Britsch
    07 juin 2015 à 18:47 |
    Bonne question! Pourquoi notre représentativité n'est-elle pas reconnue?
    Parce que quand on ne veut pas discuter avec quelqu'un qui pourrait vous démontrer qu'on a tort, la seule attitude possible est le mépris. L'histoire de France fourmille d'exemples de "délégués" qu'on n'a pas voulu entendre parce qu'apportant la contradiction au contraire d'autres qui allaient dans le sens qu'on souhaitait. Indépendamment, du mépris humain ainsi manifesté, il s'agit d'une très grande malhonnêteté intellectuelle qui ne peut conduire qu'à de mauvaises solutions.
  • VINCENT
    07 juin 2015 à 19:16 |
    Inqualifiable
  • Samier
    07 juin 2015 à 19:34 |
    Il y a longtemps que nous ne vivons plus en démocratie.
    Il y a un gouffre entre le peuple et leur dirigeant politique.
    Rien d'étonnant à ce que les organisations patriotiques ne soient pas écoutées.
  • CHOUVION Frédéric
    07 juin 2015 à 20:32 |
    Dire de Jean Zay qu'il "peut être crédité d’un sincère esprit de Résistance à l’occupant nazi" va certes dans le sens du cantique présidentiel, mais ne suffit pas à en faire, comme le furent les 3 autres, une "grande figure" ou un "héros" de la Résistance. Durant ses 4 années de détention, dès juin 1940 après une condamnation injuste, il n'a à aucun moment joué quelque rôle dans la Résistance pouvant justifier son entrée au Panthéon à ce titre. Quant à cette lamentable affaire du drapeau, fût-elle absoute, elle ne change en rien la réalité de ce constat.
  • brndenburg
    07 juin 2015 à 22:16 |
    De la part d'un français "par le sang versé",celui de son Grand-Père,écrivain francophone mais anglais,engagé dès Août 1914 dans la Légion étrangère pour défendre son pays d'accueil et son drapeau;vite gazé,aphasique puis auteur de "en campagne avec la Légion étrangère" en 1917,censuré et réédité en 1930 sous le titre "c'est nous,la Légion",non-censuré-
    , que mes eux frères,mes deux soeurs,mes trois cousins et moi allons rééditer chez Alain Baudry ces jours-ci avec un extrait d'une lettre manuscrite à ses deux fils,mon père et mon oncle,mort à 25 ans dans un accident d'avion militaire français,un Bloch-Dassaut,appelé "le cercueil volant" ,avec ces derniers mots:"ce pays qui par le sang versé est devenu le votre"-et le nôtre-et qui ne cache rien des horreurs de la guerre mais voila!
  • BAIN
    07 juin 2015 à 23:12 |
    Mon général,
    Je partage votre opinion. Les jeunes, comme moi-même à leur âge, ont besoin de figures héroïques exemplaires sans tâche.
  • HAMILTON
    08 juin 2015 à 01:04 |
    Rien d'étonnant à ce que Jean Zay ait été choisi par ce même personnage qui a déjà montré toute la haine et le mépris qu'il a pour la France quand il disait: "Pendant 132 ans, l’Algérie a été soumise à un système profondément injuste et brutal, ce système a un nom, c’est la colonisation, et je reconnais ici les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien" (Discours devant l'Assemblée Algérienne de décembre 2012).
  • Charles
    08 juin 2015 à 07:43 |
    C'est une cascade d'erreurs du chef des armées. Tout d'abord d'avoir choisi cet homme dont la personnalité fait polémique, puis, de ne pas avoir répondu aux correspondances du monde combattant combattants, ni lui, ni le ministre des armées, ni le secrétaire d'état aux ACVG, Combien de jeunes d'hier et d'aujourd'hui méritent plus que commémorations et dépôts de gerbes?
  • Fauchart
    08 juin 2015 à 08:32 |
    Mon A/C,
    Au vu de votre courrier on est en droit de se demander quelle serait (sera) votre réaction le jour où la France aura besoin de vous et qu' elle vous demandera de "marcher" derrière ce drapeau. Etre arrivé au grade d'A/C et ne pas comprendre que le DRAPEAU est un symbole qui représente la FRANCE et se place bien au-dessus des contingences politiques et des débats journalistiques "vaseux"......quelle tristesse et quel "danger" pour notre armée et notre pays.
    Major Fusilier Marin Francis Fauchart.
  • BOUSSIRON J-Michel
    08 juin 2015 à 15:50 |
    Pour être au Panthéon, il faut n'avoir commis aucun faux-pas, fût-il rattrapé ultérieurement.......
  • Pinard Legry
    08 juin 2015 à 21:24 |
    Sauf erreur de notre part, l'ASAF n'a pas reçu votre correspondance.
    Pouvez-vous nous adresser votre courrier à:
    ASAF, - 18 rue Vézelay 75008 Paris.
    Si vous avez adressé votre proposition par internet me préciser la date d'envoi et l'adresse mél utilisée.
    Merci
    TB soirée
    HPL
  • ROBIC
    08 juin 2015 à 21:42 |
    Tout un programme pour nos prochains candidats à la présidentielle... si vous en avez, vous sortez ZAY de cet endroit et vous le renvoyez d'où il vient...et on n'en parle plus... on verra si on peut voter pour vous....???
  • Jean-Bernard COMTE
    09 juin 2015 à 20:01 |
    Je viens de terminer le livre d'Eugène Condette "Les chemins d'une destinée".
    Ce livre relate des faits de résistance d'André Jarrot et son équipe. Quel courage!! Ces hommes ont tout donné sans jamais rien demander. Le choix de notre Président ma beaucoup choqué !
  • LORENZO
    10 juin 2015 à 18:22 |
    Triste FRANCE, ou le simple fait d'évoquer "l'esprit patriote" vous classe dans la catégorie des types "bizarres", voire des ringards empreints d'une certaine nostalgie, bref parmi ceux qui n'ont décidément rien compris...
  • de fauville philippe
    12 juin 2015 à 00:11 |
    "zay-ro" pointé !
  • BOUSSIRON J-Michel
    12 juin 2015 à 12:30 |
    Malhonnêteté intellectuelle, c'est exactement de cela qu'il s'agit...........
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.