LIBRE OPINION : La France prête à soutenir l'armée libanaise

Posté le jeudi 07 août 2014
LIBRE OPINION : La France prête à soutenir l'armée libanaise

Alors que la Syrie subit les assauts des djihadistes, le Liban se trouve face à ces mêmes combattants. Après la mort de huit soldats et de deux civils à un poste frontière dimanche dernier, la France se dit prête à aider le pays du cèdre.

Une région proche du conflit Syrien

Dans le Nord Est du pays, l’afflux de réfugiés syriens sunnites apporte avec lui de nombreux djihadiste. Samedi 2 août l’armée libanaise parvient à arrêter Imad Ahmad Jomaa, un membre présumé du Front Al-Nosra, mouvement qui a prêté allégeance à l’Etat Islamique. Cette arrestation mettra le feu aux poudres et déclenchera une guérilla qui durera jusqu’à dimanche. Huit militaires mourront au combat ainsi que deux civils.

La France prête à "répondre rapidement aux besoin du Liban"

Après l’appel lancé par le général Jean Kahwahji, chef de l’armée libanaise, pour obtenir une livraison d’arme, la France s’est déclarée prête à soutenir la lutte du pays du cèdre contre les djihadistes. « Nous sommes en contact étroit avec nos partenaires pour répondre rapidement aux besoins du Liban », a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, Vincent Floreani. "La France est pleinement engagée dans l'appui à l'armée libanaise, pilier de la stabilité et de l'unité du Liban", a-t-il dit lors d'un point de presse électronique. "Elle a été à l'initiative du Groupe international de soutien au Liban, dont l'un des trois volets porte sur le renforcement des capacités militaires du Liban".

Un soutien matériel dans le cadre d’une coopération

Cet engagement de la France auprès du Liban entre dans le cadre  d’une coopération bilatérale entre les deux pays. Ce soutien a été renforcé par la dernière visite du président français en novembre 2012 et réitéré début 2013 par la visite du chef de l’armée libanaise, le général Jean Kahwaji. Depuis lors, la France cède des équipements militaires à cette nation anciennement sous protectorat français.

Source : Valeurs Actuelles

 

 Retour

 

Source : Valeurs Actuelles
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.