LIBRE OPINION : Les opérations extérieures de l’armée française menacent la tenue du budget 2014

Posté le mardi 30 septembre 2014
LIBRE OPINION : Les opérations extérieures de l’armée française menacent la tenue du budget 2014

La fin de l’exercice budgétaire de l’année 2014 s’avère difficile pour le Ministère de la Défense. La raison ? Le surcoût des opérations extérieures qui ont atteint près 1,2 milliard d’euros.

Les forces françaises sont aujourd’hui en Somalie pour lutter contre la piraterie, en Côte d’Ivoire, en Centrafrique et au Mali dans le cadre des opérations Licorne, Sangaris et Barkhane. Elles interviennent aussi en Libye, au Tchad, au Gabon, au Sénégal, à Djibouti et plus récemment en Irak.

Mais lorsque les montants destinés aux opérations extérieures sont supérieures aux provisions initiales inscrites au budget de la Défense (450 millions d’euros pour 2014), on intercède avec le financement interministériel, principal point de friction avec Bercy. Ce dernier est soucieux de maintenir les déficits publics à 4,4% du PIB, au risque de réduire les budgets ministériels.

Face à cette situation, le Ministère de la Défense souhaite récupérer les crédits inscrits dans la réserve de précaution pour près de 1,2 milliard d’euros, la levée de ces fonds permettant de passer les commandes auprès de ses fournisseurs. Sans cela, les tensions sur la trésorerie contraindraient la DGA à l’augmentation de ses délais de paiement.

Autre enjeu pour cette fin d’année 2014, la poursuite des économies de fonctionnement. Le Ministère respecte ses engagements visant à réduire ses effectifs de 7 965 postes dont 853 officiers dès cette année.

Face à ce contexte « tendu », une relative éclaircie. Les commandes de programmes, bloquées jusqu’à juin, sont débloqués progressivement avec, prochainement, le programme d’avions ravitailleurs (MRTT).

Source: Intranet entreprise

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.