LIBRE OPINION : Un séjour à la Légion pour rompre avec le quotidien

Posté le jeudi 06 août 2015
LIBRE OPINION : Un séjour à la Légion pour rompre avec le quotidien

Salim Bouali (3e debout en partant de la droite), président de l’association En Action Pour Les Nations, organise le 5è séjour "rupture" pour 10 jeunes Marseillais, avec le soutien de leurs parents. / PHOTO J.R.

Sortir des jeunes de leur quotidien, de leur cercle, c’est le but du séjour "rupture" organisé par l’association En action pour les nations. Depuis dimanche et jusqu’au 10 août, 10jeunes Marseillais et quatre encadrants sont basés à Calvi, en Corse, au sein du 2è Régiment étranger de parachutistes de la Légion étrangère. Changement radical d’environnement pour ces jeunes.

Au programme pour l’édition 2015 : randonnées pédestres sur le GR20, cours sur des thèmes comme les institutions, la nature ou encore les premiers secours. Un projet construit en partenariat avec la Légion étrangère. Pour Salim Bouali, fondateur de l’association et ancien légionnaire, il permet de confronter les jeunes à la réalité. "Ils vont se trouver face à leurs limites, ils vont devoir puiser dans leurs réserves.

« Ce sera difficile."

Les jeunes participent chacun à leur tour aux tâches quotidiennes, de la vaisselle à la ronde du soir. Ils doivent endosser différents rôles: apprendre à commander et à recevoir les ordres.

Salim Bouali souligne l’importance de les "mettre dans un rôle de responsable." Il espère voir fonctionner un bon esprit de groupe. "La force d’une équipe, c’est aussi la force des individus.

Dans certains exercices, ils doivent travailler ensemble.

Dans d’autres, plus individuels, i l s doivent se surpasser."

L’objectif de ce séjour est notamment de développer un "goût de l’effort" et la solidarité collective.

Les 10 jeunes hommes partis en Corse viennent de différents quartiers sensibles de Marseille.

Âgés de 15 à 22 ans, ils sont en difficulté d’insertion socio-professionnelle, et pour certains, ont des "comportements déviants."

Tous se sont portés volontaires et ont montré l’envie de "s’en sortir." Parmi eux, Loïc a déjà participé au séjour en Guyane en 2014. Cette année, il est à nouveau de la partie. "C’est le plus vieux, sourit Salim Bouali. Il va faire part de ce qu’il a appris en Guyane."

Un tel projet se construit sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, en collaboration avec les parents. "Ces jeunes sont confrontés à différents problèmes.

Parfois, c’est l’absence du père. Souvent, il y a la question de la pauvreté et du manque de qualification. C’est essentiel de les sortir de ce désarroi."

Salim Bouali, lui, s’en est sorti.

Après avoir perdu ses parents, il passe 17 ans dans la Légion étrangère. Puis, il décide de créer l’association En action pour les nations. Aujourd’hui, il veut continuer de communiquer les valeurs qu’il a apprises à la Légion. C’est la 5è année consécutive qu’un tel séjour a lieu, dont quatre fois en Corse. Et les retours sont plutôt positifs.

Le suivi des jeunes qui sont partis montre des signes encourageants.

Certains ont trouvé un emploi, d’autres ont choisi d’entrer dans la police, dans l’armée. "Le but, c’est d’avoir des projets de vie. Montrer à ces jeunes que la vie ne s’arrête pas à la limite du quartier. Ils peuvent en sortir."

Pour Salim Bouali, il n’y a pas de déterminisme, et pas question de faire de l’assistanat non plus, mais plutôt de redonner de la dignité. "Il faut croire que les choses peuvent changer parce qu’on veut qu’elles changent."

 

Auteur : Julie RANSLANT
Source : La Provence

 

Avis de l’ASAF

L’ASAF soutient l’action de Salim Bouali notamment par le biais de sa délégation de Marseille. Elle avait consacré un article de sa revue « Engagement » à cet ancien sous-officier de Légion qui veut transmettre les valeurs l’armée française aux jeunes en perte de repères.
L’ASAF demande à tous ceux qui souhaitent soutenir le nouveau projet de Salim Bouali de création d’un centre d’instruction civique à Marseille, de prendre contact avec l’ASAF (18 rue Vézelay 75 008) ou par internet.

 

M. BOUALI Salim S/c er

Fondateur du Centre d’Instruction Civique 

Président de l’association En Action Pour les Nations 

Mail: boualisalim@gmail.com

Site web: http://cic-action-nations.fr/

Source : La Provence
Commentaires (2)
  • Jean-Bernard COMTE
    08 août 2015 à 16:54 |
    J'espère que tous les élus soutiennent et financent cette belle initiative.
  • Jacques GÉRARD
    10 septembre 2015 à 12:15 |
    Occasion de déplorer la suppression du service militaire .
    Dont hélas et également tant de jeunes français étaient absous au titre d'innombrables raisons , et même par le jeu d'influences exercées par des politiques bassement indignes . JG
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.