LIBRE PROPOS du général (2s) Jean DELAUNAY : Dix suggestions de France-Valeurs aux candidats à l'élection présidentielle.

Posté le mercredi 21 septembre 2016
LIBRE PROPOS du général (2s) Jean DELAUNAY : Dix suggestions de France-Valeurs aux candidats à l'élection présidentielle.

Vu de notre fenêtre, la France souffre depuis longtemps d'être gouvernée à court terme. La politique nous semble souvent aussi dominée par la démagogie, le déni de la réalité et des idéologies libertaires. Les Français entendent trop de déclarations et voient trop peu de vraies réformes : d’où la crise actuelle du moral dans ce pays.

Cela dit, nous sommes conscients de la difficulté de la tâche du président de la République. La conjoncture voit en effet s’additionner les défauts traditionnels des tribus gauloises, la montée des particularismes, islamiste notamment, sur fond d’impuissance européenne face à l’invasion migratoire et à la menace terroriste, et de sévères difficultés économiques, sans compter la cacophonie des médias et des réseaux sociaux…

***

En tout désintéressement et animés exclusivement par notre patriotisme et notre expérience, nous vous suggérons donc ceci :

1/ Au-delà des "boîtes à outils" politiciennes, forgez-vous une vision élevée de la France et de votre rôle à sa tête et annoncez-la. A cet égard, nous aimerions que vous employiez davantage le mot France que celui de République et que, dans le même esprit, vous n'hésitiez pas à prononcer parfois le mot Patrie.

2/  N’ayez pas exclusivement le nez sur l'événement, pensez au long terme et prenez garde au déni. Des évènements comme la montée du terrorisme et de l’afflux de migrants ont surpris vos prédécesseurs alors qu’ils leur étaient annoncés depuis des décades par les spécialistes, démographes notamment. Le rôle de votre entourage sera à cet égard déterminant.

3/ Au-delà de la tyrannie de l'économie et de la communication, pensez surtout aux personnes dont vous avez la responsabilité, aux pauvres notamment, mais bannissez l’égalitarisme forcené qui mène au nivellement par le bas. Portez en ce sens votre effort sur l'éducation de la jeunesse.

4/  Le monde politique évoque souvent les Droits de l’Homme, osez évoquer aussi et surtout ses Devoirs.

5/  Il se réfère aussi souvent aux Valeurs de la République, ayez surtout à cœur de développer celles qui permettent aux hommes et à la société de tenir debout.
Nous avons besoin d’un véritable réarmement moral, encouragez les vertus individuelles : courage, générosité, sens des responsabilités (et d’abord vis-à-vis de sa famille), honnêteté...
Et les vertus sociales qui favorisent la cohésion nationale: discipline, sens du bien commun, clé du civisme, respect des autres et ouverture, sens du service notamment chez les élites, patriotisme, même et surtout en dehors des JO ...

6/ S elon ma vision d’ancien chef militaire, l'autorité repose sur quatre pieds qui s'appellent compétence, exigence, amour et exemple. Cela me paraît vrai aussi au sommet de l'Etat.

7/  Les hommes d’aujourd’hui ont besoin de comprendre pour adhérer. Ne communiquez pas seulement pour être populaire : expliquez !...

8/ Vous aurez affaire à quantités d’immenses problèmes et la vie moderne incite à l’agitation. Ne vous dispersez pas, prenez le temps de réfléchir avant de décider et, pour cela, de vous poser pour méditer.

9/ Ne veuillez pas faire tout vous-même, choisissez vos ministres et vos collaborateurs pour leur compétence et leur force de caractère (et pas des courtisans…) et déléguez...

10/ Ce qu'on attend surtout de vous, c'est de la hauteur de vues, du bon sens et du courage.

Pour rassembler les Français, montrez-leur à la fois votre sagesse, votre détermination et votre humanité.

***

Si ces modestes lignes vous touchent, nous vous souhaitons bonne chance. Que le (ou la) meilleur (e) gagne, pour que vive la France !

 

Jean DELAUNAY
Ancien chef d’état-major de l’armée de Terre 
Président de France-Valeurs

Source : www.francevaleurs.org
Commentaires (3)
  • Jean-Bernard COMTE
    21 septembre 2016 à 09:59 |
    Sages conseils à nos candidats. Seront-ils suivis ?
  • françois de Rougé
    23 septembre 2016 à 09:45 |
    Je reconnais bien là le Général connu et admiré à Saumur de même que celui qui rendit son képi mais l'exigence de vos principes me parait trop "élevée"...pour nos politiques...hélas ! Avec mon respectueux souvenir.
  • Depeille
    18 octobre 2016 à 06:02 |
    BRAVO mon général, enfin la voix que l on attendait, je lis pour la première fois une analyse perspicace et juste qui j espère fera écho chez nos politiques.
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.