MARINE NATIONALE : Amiral Rogel : « la marine a besoin de quinze frégates de premier rang »

Posté le jeudi 19 février 2015
MARINE NATIONALE : Amiral Rogel : « la marine a besoin de quinze frégates de premier rang »

Source, journal ou site Internet : L’Opinion, le  18 février 2015.

Le chef d'état-major de la marine réagit à la vente de la frégate Normandie à l'Egypte. «Mon chiffre, c'est 15». L'amiral Bernard Rogel, chef d'état-major de la marine (1), assure que ses besoins en terme de frégates de premier rang - des bateaux capables «d'aller au plus près dans une zone de crise» - sont de quinze et pas une de moins.

Une déclaration qui intervient alors que la Normandie - que la Marine aurait dû recevoir en janvier - a été vendue, le 16 fevrier, à l'Egypte.  «Certains s'attendaient à me voir pleurer. Ce n'est pas le cas» assure l'officier, qui a été consulté dès que l'Egypte a fait part de son souhait d'acquérir au plus vite une telle frégate. Se passer de la Normandie ? «On peut le faire, sous certaines conditions, notamment la prolongation d'anciennes frégates», notamment le Montcalm, indique-t-il. En revanche, la livraison rapide de deux Fremm à l'Egypte aurait sans doute posé un problème plus sérieux à la Marine. 

Reste que l'état-major n'entend pas dévier de l'objectif fixé par le Livre blanc de la défense, à savoir une flotte de 15 frégates de premier rang à l'horizon 2025. Ces quinze frégates devraient se décliner en 2 Frégates de défense aérienne (les FDA Forbin Chevalier Paul), de 8 à 11 Fremm, le reste (soit 2 à 5) étant les futures FTI (frégates de taille intermédiaire), dont le concept exact reste à définir et qui seront des bateaux de la classe 4000 tonnes - contre 6000 pour les Fremm. 

Après la vente de la Normandie, les frégates en cours de livraison à la Marine sont l'Aquitaine, la Provence et le Languedoc. Le nom de Normandie devrait rapidement réapparaitre.

(1) A l'occasion d'une rencontre avec l'Association des journalistes de défense, quelques jours avant la conclusion officielle du contrat avec l'Egypte.

Source : L'Opinion
Commentaires (1)
  • william Darmon
    04 mars 2015 à 12:44 |
    Le mercantilisme va au delà des prérogatives de notre défense nationale.
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.