MILITAIRES BLESSÉS à Tombouctou : la MINUSMA et Barkhane contrent des attaques terroristes

Posté le lundi 16 avril 2018
MILITAIRES BLESSÉS à Tombouctou : la MINUSMA et Barkhane contrent des attaques terroristes
 
Le 14 avril, les forces de la MINUSMA et les forces françaises à Tombouctou ont contré une attaque particulièrement complexe et sournoise de la part des groupes armés terroristes.
 
Ce jour-là, à partir de 17h heure de Paris, le camp de la MINUSMA, où est stationné un détachement de militaires français de l’opération Barkhane, a fait l’objet d’une attaque menée par des terroristes, déguisés pour certains en Casques bleus et utilisant des véhicules maquillés aux codes de l’ONU ou des forces armées maliennes. Cette attaque visait à prendre le contrôle de ce camp et à occasionner le plus grand nombre de dégâts. Elle a compris notamment des tirs indirects, vraisemblablement de mortiers, et l’explosion de trois véhicules piégés dans le but de créer une brèche dans l’enceinte. Les militaires de la MINUSMA et ceux de la force Barkhane ont repoussé les attaques menées à l’intérieur de l’enceinte, neutralisant les assaillants. Certains terroristes étaient munis de ceinture d’explosifs.
 
Des moyens de renfort ont été immédiatement engagés depuis Gao et Niamey : une patrouille de Mirage 2000, une patrouille d’hélicoptères Tigre ainsi que des commandos déployés par hélicoptère NH90 et avion de transport tactique.
 
L'engagement des moyens de Barkhane a permis en premier lieu de sécuriser l’aéroport pour permettre l'évacuation des blessés puis, avec la MINUSMA, de reprendre le contrôle. La situation au 15 avril matin est stabilisée.
 
Au moins 15 terroristes ont été mis hors de combat. 7 militaires français ont été blessés, ils ont été pris en charge dans les structures médicales françaises établies à Gao (Mali).
 
Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.