OFFICIEL. COMMUNIQUÉ de la Direction générale de l'armement : Le ministère des Armées réceptionne sa cinquième frégate multi-missions.

Posté le jeudi 26 juillet 2018
OFFICIEL. COMMUNIQUÉ de la Direction générale de l'armement : Le ministère des Armées réceptionne sa cinquième frégate multi-missions.

 


Direction générale de l'armement

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Paris, le mercredi 25 juillet 2018

           

Le ministère des Armées réceptionne
sa cinquième frégate multi-missions

 

Une nouvelle frégate multi-missions, en version lutte anti sous-marine, rejoint les rangs de la Marine nationale. Navires très polyvalents, furtifs et dotés d’une capacité de frappe unique en Europe, les FREMM constituent l’ossature de la flotte de surface dans les différents domaines de lutte à la mer.

                                                                                                                                   

La Direction générale de l'armement (DGA) a réceptionné le 18 juillet 2018 la frégate Bretagne, 5e frégate multi-missions (FREMM) destinée à la Marine nationale. Le programme FREMM est conduit au sein de l’Organisation conjointe de coopération en matière de programmes d’armement (OCCAR), en coopération avec l’Italie. Il participe à renouveler la composante frégate de la marine avec 8 bâtiments qui constitueront la colonne vertébrale de la flotte de surface. Les FREMM, conçues, développées et entretenues par Naval Group, sont les seules frégates européennes à mettre en œuvre des missiles de croisière navals.

La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit la livraison de la sixième frégate de lutte anti-sous-marine (Normandie) en 2019 et les deux derniers bâtiments de la série (Alsace et Lorraine), avec des capacités renforcées en défense aérienne, seront livrés à la Marine en 2021 et 2022. Elle prévoit également le renforcement des forces navales avec l’entrée en service d’ici à 2025 des 2 premières frégates de taille intermédiaire (FTI) et la rénovation de 3 frégates de type La Fayette.

La FREMM, armée par 105 marins, hommes et femmes hautement qualifiés, est un navire furtif, polyvalent, endurant et souple d’emploi, doté d’automatismes poussés. Dans sa version lutte anti-sous-marine, sa mission principale est la maîtrise d’une zone d’opération maritime, en surface et sous la mer, la frappe de précision dans la profondeur avec le missile de croisière naval (MdCN), le soutien et l’appui aux opérations de projection.

Son système d’armes comprend le Caïman Marine, hélicoptère de combat embarqué multi-rôles, doté d’une capacité de lutte anti-sous-marine particulièrement développée. Le couple FREMMCaïman représente un saut capacitaire dans le domaine de la lutte sous-marine. La FREMM est également équipée de l’ECUME, la nouvelle embarcation tactique des commandos marine.

Jusqu’en 2022, la réalisation des FREMM assurera une part très significative de l’activité de Naval Group sur son site de Lorient et celle de nombreux sous-traitants, essentiellement des PME.

La Loi de programmation militaire 2019-2025, qui a été promulguée le 13 juillet 2018, prévoit un effort accéléré en faveur de la modernisation des équipements des armées. 



Note  ASAF :

Le programme FREMM  présenté en 2014 sur le site du ministère de la Défense et rédigé par le Sirpa Marine prévoyait 11 frégates  en 2022 au lieu de 8 comme indiqué dans le communiqué.



Pour lire le programme FREMM, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

 

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr 

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.