OFFICIEL : Le Dixmude part commémorer la bataille dont il porte le nom

Posté le mardi 30 septembre 2014
OFFICIEL : Le Dixmude part commémorer la bataille dont il porte le nom

Le bâtiment de projection et de commandement Dixmude quitte ce lundi sa base de Toulon afin de gagner l’Atlantique puis la mer du Nord. A l’occasion du centenaire de la bataille dont il porte le nom, le troisième BPC de la Marine nationale va participer à différentes commémorations. La première étape se déroulera du 6 au 8 octobre à Lorient, le fief des fusiliers-marins et commandos. Puis le bâtiment partira pour la Belgique afin de rejoindre Zeebrugge et participer, du 10 au 12 octobre, aux cérémonies prévues notamment à Dixmude.

C’est là, en octobre et novembre 1914, que la brigade des fusiliers-marins commandée par l’amiral Ronarc’h a contré, aux côtés d’unités de l’armée de terre et des forces belges et britanniques, l’offensive allemande dans les Flandres. Une action héroïque qui permit de stopper l’avancée ennemie.  « La bataille de Dixmude est un épisode marquant de l’Histoire militaire et de la Première Guerre Mondiale, notamment par le caractère décisif de cette bataille dans la campagne des Flandres, ses aspects déjà interarmées et interalliés, et la création de la brigade des fusiliers-marins principalement à partir des inscrits maritimes », explique la Marine nationale.

Celle-ci rappelle que sur les 6 500 fusiliers-marins que comptaient la brigade, plus de 3000 ont été tués, blessés ou portés disparus. « Ces combats terrestres d’une âpre dureté, qui se sont déroulés du 16 octobre au 10 novembre 1914 sur le site stratégique de la ville belge de Dixmude et sur les rives de l’Yser, ont vu les fusiliers marins s’illustrer par leur bravoure et leur détermination. La Marine nationale rend hommage à cet engagement qui sert d’exemple et d’inspiration de l’esprit des équipages de la marine aujourd’hui et tout particulièrement des fusiliers-marins et commandos ».

L’hommage rendu à l’occasion du centenaire de cette bataille et du sacrifice qu’elle a impliqué de la part de très jeunes hommes, dont certains n’étaient même pas majeurs, associe le BPC Dixmude et la Force maritime des fusiliers marins et commandos (Forfusco), héritière de la brigade de l’amiral Ronarc’h et l’école des fusiliers-marins, qui a la garde du Drapeau remis à la brigade en 1915, mais aussi des historiens et les communes de Ploemeur (jumelée à Dixmude), Lorient, Lanester et Brest, ainsi que Zeebrugge, Melle et Dixmude en Belgique. En plus des cérémonies, tout un cycle de conférences et d’expositions se déroulent à l’occasion des commémorations.

A noter qu’à l’issue de son passage en Belgique, le BPC Dixmude mettra le cap sur Brest, où il fera escale du 17 au 19 octobre.

Source : Mer et marine

Source : : Mer et marine
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.