OFFICIEL : Projet de finances 2015

Posté le vendredi 03 octobre 2014
OFFICIEL : Projet de finances 2015

Dans un contexte de redressement des finances publiques, le projet de loi de finances 2015 reflète l’engagement du Gouvernement à maintenir un effort de défense significatif. Cet effort permettra le financement du nouveau modèle d’armées avec notamment une augmentation des dépenses en faveur de l’équipement des forces. Un effort en faveur de la préparation de l’avenir et de l’excellence de la base industrielle et technologique de défense est également poursuivi. Les ressources totales de 31,4 Mds€ sont identiques à celles du budget 2014.

Deuxième annuité de la loi de programmation militaire (LPM), le budget 2015 de la mission «Défense» concrétise la transition vers le nouveau modèle d’armée, plus efficace car mieux adapté aux formes nouvelles des crises.

Les ressources totales du budget 2015 s’établissent à 31,4 milliards d’euros conformément à la LPM. Si le projet de budget triennal 2015-2017 respecte la trajectoire financière de la LPM, traduisant ainsi les engagements du Président de la République, le ministère contribue néanmoins au redressement des comptes publics à travers un niveau d’effort structurel important, programmé sur six ans, à la base même de cette LPM.

Le ministère de la Défense prévoit ainsi en 2015 des baisses d’effectifs strictement conformes à la programmation militaire, qui bénéficieront d’un nécessaire dispositif d’accompagnement social et qui seront mises en œuvre dans le cadre d’une gouvernance rénovée des ressources humaines au service de la maîtrise de la masse salariale. Le regroupement des états-majors, directions et services sur un site unique à Balard s’inscrira pleinement dans la démarche de modernisation et de rationalisation des structures du ministère.

Dans le même temps, le ministère restera l’un des principaux recruteurs de l’État.

Le ministère conduira également en 2015 les réformes prévues par la LPM permettant notamment de préparer la remontée de l’activité opérationnelle, élément clé de la crédibilité du nouveau modèle d’armée, de poursuivre l’évolution de notre dispositif militaire à l’étranger en cohérence avec le orientations du Livre blanc, et d’orienter résolument notre défense vers l’avenir, à travers les priorités fortes données à l’équipement des forces, la recherche et technologie (R&T), la cyberdéfense ou encore le renseignement.

Source : SGA/DAF
Commentaires (2)
  • CHANTRE
    06 octobre 2014 à 10:22 |
    L'auteur de cet article est bien le seul auprès de qui le budget des Armées trouve grâce ! Qu'en sus , dire que l'Etat est le moteur du recrutement de ses personnels , doit laisser plus d'un lecteur ébahi ! Je pensais qu'il démantelait à tout va !
    Peut être serait il judicieux que "l'auteur" aille sur le terrain des OPEX mesurer le délabrement des conditions opérationnelles de nos militaires ; vues d'un bureau parisien elles ne correspondent pas , loin s'en faut , à la triste réalité .
  • Mars
    08 octobre 2014 à 09:22 |
    Texte émanant du SGA/DAF qui ne peut que reprendre le discours officiel, dont on connaît les limites. L'avenir dira pourtant que les choix faits à l'heure du livre blanc sont en inadéquation avec les menaces présentes et à venir qui pèsent sur l'Europe et la France. Pour mesurer l'audace de tels propos rappelons que l'Allemagne avec un budget de la défense équivalent ne dispose pas d'armements nucléaires, ne s'engage qu'à la marge en action extérieure et ne parvient même pas à entretenir ses équipements.
    Prend on les lecteurs pour des benêts?
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.