OFFICIEL : Rapport de la Commission d’enquête de l'Assemblée nationale sur la surveillance des filières et des individus djihadistes.

Posté le jeudi 17 décembre 2015
OFFICIEL : Rapport de la Commission d’enquête de l'Assemblée nationale sur la surveillance des filières et des individus djihadistes.

La menace djihadiste

(Extraits du rapport parlementaire du 2 juin 2015)

 

 

AUGMENTATION ALARMANTE DU NOMBRE DE DÉPARTS VERS LA

ZONE IRAKO-SYRIENNE ET CELLE, PLUS LARGE, DU NOMBRE DE

PERSONNES RADICALISÉES

 

 

Le phénomène que connaît actuellement la France est largement inédit, tant au regard de son ampleur que de sa nature. Le nombre des Français ou résidents français concernés par les filières irako-syriennes connaît depuis janvier 2013 une constante augmentation.

Les djihadistes quittant la France rejoignent principalement les rangs de Daech et, dans une moindre mesure ceux de Jabhat Al-Nosra, organisation affiliée à Al- Qaïda.

 

D’après les chiffres communiqués par le ministre de l’Intérieur le 19 mai 2015, 1 683 individus ont été recensés, ce qui représente un triplement depuis janvier 2014. Les chiffres communiqués à la date du 26 mai font état de 1 704 personnes impliquées.

 

Ce nombre recouvre des situations différentes et on distingue parmi ces personnes :

- 457 individus présents en Syrie ou en Irak, dont 137 femmes et 80 mineurs (dont 45 jeunes filles) ;

- 320 individus considérés comme en transit entre la France et la Syrie ;

- 278 individus détectés comme étant repartis de la zone, dont 213 sont revenus en France ; les autres sont principalement localisés en Turquie et dans les pays du Maghreb ; depuis les premières frappes de la coalition en septembre 2014, le nombre de volontaires ayant regagné la France est passé de 121 à 212, soit une progression de 57 % ;

- 105 présumés morts dont 8 dans des opérations suicides ;

- 2 détenus en Syrie ;

- 521 ayant des projets de départ.

 

Pour télécharger le rapport complet, cliquez sur la vignette ci-dessous.

Assemblee nationale rapport daesh

 

Rapport parlementaire

Éric CIOTTI (Président)

Et Patrick MENNUCCI (rapporteur)

Députés

 

(Rapport fait au nom de la Commission d’enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes déposé le 2 juin 2015 à l’Assemblée nationale).

Source : Assemblée nationale
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.