OFFICIEL : Vœux du CEMA.

Posté le mardi 02 février 2016
OFFICIEL : Vœux du CEMA.

« Chaque défi est surmontable,

dès lors que nous sommes décidés à faire face et à gagner ».

 

Le général Pierre de Villiers a profité de la cérémonie des vœux à son état-major pour livrer sa feuille de route à son équipe de commandement, ainsi qu’à une représentation du personnel des armées, directions et services. Sans surprise, il a placé l’année 2016 sous le signe des opérations, demandant à chacun de rester mobilisé pour assurer la défense de la France et des Français. Face à « une menace terroriste militarisée », il a fixé deux impératifs : garder intacte la vigilance sur le territoire national et l’initiative dans les opérations extérieures.

Convaincu de la nécessité de conserver la cohérence entre le temps court et le temps long, il a par ailleurs demandé à son état-major de garantir le succès des opérations en cours, tout en poursuivant l’effort de construction d’un outil militaire capable de répondre, à l’horizon 2020-2025, aux défis qui ne manqueront pas de surgir. A ses yeux, cet effort passe par la poursuite de la transformation, considérée non comme une fin, mais comme un moyen de construire un modèle complet d’armée. Cet effort passe aussi par le respect de la cohérence entre les menaces, les missions et les moyens donnés aux armées pour relever les défis. « L’enjeu est le maintien d’un modèle complet d’armée et du nécessaire équilibre entre les fonction stratégiques ; l’objectif est celui de 2% du PIB pour le budget de la défense […] probablement dans un calendrier plus court que 2025 ».

En conclusion de son intervention, le CEMA a rappelé qu’il entend placer les hommes et les femmes des armées, directions et services au centre de ses priorités. « N’oublions jamais l’essentiel : l’humanité, le commandement d’amitié, la fraternité, l’esprit de corps et d’équipage ». C’est l’esprit qui a prévalu à sa demande d’un plan d’amélioration de la condition du personnel annoncé par le Président de la République lors de ses vœux.

 

 Etat-major des Armées

Source : Etat-major des Armées
Commentaires (1)
  • Christian LAPAQUE Lt-Cel (er)
    12 février 2016 à 18:47 |
    Merci, mon général de rappeler ici les vertus des Français qui fondent nos qualités militaires.

    OUI MEME AU COMBAT ON DOIT RESTER HUMAIN,

    Déjà notre Marseillaise nous invitait dans son V° couplet à faire preuve d’humanité au combat, couplet que, malheureusement, peu de français entendent.

    « Français, en guerriers magnanimes
    Portons ou retenons nos coups !
    Épargnons ces tristes victimes,
    A regret, s'armant contre nous ! » (Bis)°

    OUI NOTRE FRATERNITE, EST UNE VALEUR FONDAMENTALE,

    Nos traditions d’humanité et de fraternité, sont les meilleures de nos armes face à la menace actuelle. La version française de la déclaration universelle des droits de l’homme telle que signée en 1948 à Paris est la version de référence.
    L’acte de guerre est un droit exorbitant, c’est une rupture d’humanité, la barbarie est au delà de ce droit.
    Dans l’immédiat (le temps court) pour éradiquer l’islamisme nous devons lutter sur deux plans à la fois.
    - au plan militaire contre le « califat islamiste » et ses nombreuses succursales qui ravagent tout autant la religion musulmane que les autres, et dont nous subissons les répliques.
    Aucun pays n’est à l’écart de se désordre qui ravage notre humanité. L’ensemble des pays d’Europe est directement concerné par l’implosion de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Syrie, le désordre de la Lybie, le désordre au Sahel.
    - au plan politique contre « l’islamisme » qui détruit les aspirations à la paix des pays arabes et qui fait céder par petit pas nos démocraties sur nos acquits fondamentaux tels que l’égalité homme femme. Dire à une femme ministre, en public, que l’on refuse de serrer la main des femmes, c’est refuser la fraternité qu’une moitié de l’humanité doit à l’autre moitié.

    La confusion des sigles entretenue par nous par naïveté, par la plupart par ignorance, par calcul de politique intérieure, par les islamistes par tradition, ne doit pas nous égarer.
    Nous ne devons pas nous tromper de combat ce n’est pas une croisade, ce n’est pas une guerre de religion.
    Ce n’est pas non plus une réplique lointaine de la guerre d’Algérie.
    C’est une guerre de la fraternité contre la barbarie.
    On comprend alors la portée du thé de la « fraternité des Français » offert par les Français de confession musulmane.
    http://www.asafrance.fr/item/libre-opinion-de-hakim-el-karoui-pour-les-musulmans-s-inquieter-de-l-amalgame-n-est-plus-suffisant.html

    Pour demain (le temps long) nous devrons lutter d’abord au plan financier pour ne pas compromettre le futur militaire de la France.
    Là encore c’est la fraternité des français qui nous fera accepter ces sacrifices financiers.

    Nous sommes l’un pour l’autre des pèlerins qui, le long de
    chemins divers, peinons vers le même rendez-vous.
    Mais voici qu’aujourd’hui le respect de l’homme, condition de
    notre ascension, est en péril. Les craquements du monde moderne nous ont engagés dans les ténèbres.
    Saint-Exupery lettre à un otage 1942

    OUI LA COHESION (ET MEME L’ESPRIT DE CORPS LORSQU’IL EST OUVERT) EST UNE VERTU
    Même si la « force vive » est l’élément qui fait céder l’adversaire au combat, c’est la cohésion morale de nos soldats qui apporte l’essentiel.
    Nos systèmes d’armes, faits d’hommes de machines et de logiciels auront demain l’efficacité de notre système de pensée.

    Ce n’est pas nouveau et c’est donc bien de le rappeler à ceux qui seraient tentés de moderniser, en soldant l’héritage.
    Ce sont nos soldats, leurs décuries, leurs centuries, leurs manipules, leurs cohortes et leurs légions qui sont le « core-business » de nos armées.
    C’est de leur cœur que dépend le succès des armes dont ils se servent.
    « depuis que la machine dominait l’ordre guerrier comme le reste, la qualité de ceux qui avaient à mettre en œuvre les machines de guerre devenait un élément essentiel du rendement de l’outillage »
    Charles De Gaulle Mémoires de guerre l’Appel (1940-1942)

    OUI FACE A UN UNIVERS DE HAUTE TECHNOLOGIE IL FAUT RESTER HUMAIN.
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.