OPÉRATION BARKHANE : Succès du premier acheminement direct sur le théâtre d’un hélicoptère Tigre par un A400M Atlas.

Posté le samedi 23 juin 2018
OPÉRATION BARKHANE : Succès du premier acheminement direct sur le théâtre d’un hélicoptère Tigre par un A400M Atlas.

Dans le cadre des relèves techniques de matériels sur le théâtre, un A400M Atlas a pour la première fois, le 6 juin dernier, transporté un hélicoptère Tigre directement depuis la base aérienne d’Orléans vers la plateforme désert de Gao. Cet acheminement logistique réussi confirme les capacités stratégiques et tactiques de l’A400M Atlas qui offrent de nouvelles perspectives aux armées permettant des gains de temps considérables.

Le groupement tactique désert-aérocombat de la force Barkhane attendait impatiemment cette relève technique Tigre dont les délais d’acheminement ont été particulièrement réduits. Quand les hélicoptères de combat embarquent à bord d’aéronefs type Antonov 124, ils sont systématiquement livrés à Niamey au Niger où tout un détachement de différentes spécialités est envoyé sur place de Gao afin de réceptionner l’appareil, le préparer et assurer son convoyage vers le Mali.
En déchargeant directement l’hélicoptère sur sa zone d’opérations l’A400M Atlas a permis au GTD-A de gagner des délais opérationnels précieux pour la force en s’affranchissant de ces nombreuses contraintes.

Avant cela, il aura fallu une dizaine d’heures de travail à Orléans et une équipe de huit mécaniciens en provenance du 1er régiment d’hélicoptères de combat de Phalsbourg pour retirer les pâles, les ailettes et la tourelle et ainsi abaisser cet hélicoptère d’une envergure de 4,52 mètres pour permettre aux personnels de l’escale aérienne et aux mécaniciens navigants d’installer et arrimer correctement la machine dans la soute de l’avion.

A l’ouverture de la trappe arrière de l’A400M Atlas, les personnels du transit et les mécaniciens ont pu immédiatement entamer les manipulations nécessaires pour extraire le Tigre puis le remonter directement dans les ateliers du groupement aérocombat. Cette livraison en « direct » permet ainsi à l’appareil d’être bien plus rapidement opérationnel au service de la force Barkhane.

Cette opération interarmées réussie a largement démontré toute la plus-value qu’apporte l’A400M Atlas aux opérations extérieures par sa capacité à atterrir avec de fortes charges sur des pistes de tailles réduites ou sommaires en provenance directe de la métropole.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation.


Source : état-major des Armées

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.