OPÉRATION CHAMMAL : point de situation du 8 janvier 2015

Posté le vendredi 09 janvier 2015
OPÉRATION CHAMMAL : point de situation du 8 janvier 2015

Durant les deux dernières semaines, la force Chammal a réalisé 45 missions aériennes aux cours desquelles 8 frappes ont permis la neutralisation d’une dizaine d’objectifs au sol.

Le 18 décembre, deux avions de chasse sont intervenus dans la région du Mont Sinjar. Une trentaine de combattants de Daech prenait à partie des combattants kurdes et posait des engins explosifs improvisés.

Le 20 décembre, deux avions de combat sont intervenus dans la région de Baïji, dans le nord de l’Irak, en appui des forces de sécurité intérieures là encore prises à partie par des combattants de Daech Le 24 décembre, une frappe d’opportunité a été réalisée dans la région de Kirkouk sur un bâtiment abritant des combattants de Daech.

Le 26 décembre, la force Chammal a été appelée en renfort dans la région de Falloujah, où elle a traqué des terroristes qui tentaient de repositionner leur pick-up sous abri, avant de neutraliser le véhicule. Le même jour, la France a participé à un raid aérien de la coalition dans la région de Kirkouk, visant à détruire un complexe logistique de Daech. Les chasseurs de la force Chammal ont détruit trois bâtiments au moyen de leurs bombes AASM.

Enfin, le 2 janvier, deux aéronefs sont de nouveau intervenus dans la région de Kirkouk, en neutralisant des combattants de Daech ainsi qu’un poste de combat.

La frégate Jean Bart, qui était en escale de maintenance à Abu Dhabi, va quant à elle reprendre sous peu sa mission de contrôle aérien aux côtés du CVN Carl Vinson, dans les rôles de SADC (Sector Air Defense Commander), AMDC (Air & Missile Defense Commander) et HRU (Horzon Reference Unit).

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Le dispositif est structuré autour de neuf avions Rafale, six avions Mirage 2000D, un ravitailleur C-135 FR, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 et la frégate anti-aérienne Jean Bart, intégrée dans le groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions USS Carl Vinson.

Sources : Etat-major des armées

Source : EMA
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.