Plus de croix religieuses sur les sommets des montagnes catalanes installées par l’armée

Posté le samedi 14 septembre 2019
Plus de croix religieuses  sur les sommets des montagnes catalanes installées par l’armée

Le débat sur la présence de croix chrétiennes en haut des montagnes catalanes fait rage. Depuis l'été 2018, plusieurs croix ont été détruites, notamment celle du Carlit (Pyrénées-Orientales) qui avait été scellée par l'armée. Du coup, les militaires ont décidé de ne plus en installer.

 

Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes, France

Il n'y a plus de croix en haut du Carlit. Au cours de l'été 2018, des inconnus mènent une expédition punitive sur le sommet le plus élevé des Pyrénées-Orientales, à 2.921 mètres d'altitude. Les deux croix chrétiennes qui permettaient d'identifier les lieux sont détruites, notamment celle que les commandos de Mont-Louis (CNEC, centre national d'entraînement commando), avaient installée et scellée en 2015 à l'aide d'un hélicoptère. Il s'agissait à l'époque de remplacer une ancienne croix devenue vieillissante.

La nouvelle croix qui porte les insignes militaires du CNEC et le logo du département est sciée et jetée dans le vide. Les militaires mènent l'enquête. « Nous avons compris ce qui s'est passé, explique le Lieutenant-Colonel Christophe Correa, délégué départemental militaire. Les personnes ont monté le Carlit avec une meuleuse dans leur sac à dos. Elles ont utilisé la machine pour détruire la croix qui mesure 1m40 et qui pèse 40 kg. » 


Les croix ont été remplacées par deux cairns au sommet du Carlit 

 

L'armée a fini par céder

C'est le deuxième incident du genre en quelques mois. La croix avait déjà été endommagée une première fois. En juillet 2018, les commandos de Mont-Louis  reviennent  sur le site et réussissent  à récupérer le métal dans le ravin. Mais après discussion avec la préfecture et l'évêque des Pyrénées-Orientales, l'armée vient de décider de ne plus réinstaller de croix.

« Ces gens ne comprennent pas que ces croix sont un élément de  tradition, qu'elles servent de repère aux randonneurs, mais nous avons décidé de ne plus en installer. Nous ne voulons pas relancer la polémique, nous préférons opter pour l'apaisement. » (Lieutenant Colonel Correa)

Les commandos de Mont-Louis avaient pourtant obtenu toutes les autorisations nécessaires pour installer la croix en haut du Carlit, notamment de la part du parc naturel et du conseil départemental. La maire d'Angoustrine qui a le sommet sur son territoire avait également donné son accord. Mais les militaires préfèrent aujourd'hui renoncer, pour éviter de « jouer au chat et à la souris » avec les opposants à ces croix.


Le conseil départemental des Pyrénées-Orientales avait autorisé l'armée à installer la croix en haut du Carlit

Seule la croix du Canigou ne fait pas débat

Depuis quelques années, ces croix chrétiennes  ont commencé à fleurir sur les sommets des montagnes catalanes, provoquant la colère de certains randonneurs, au nom du principe de laïcité. Ces randonneurs insistent notamment sur les nouvelles croix qui selon eux ne font pas partie du patrimoine et de la tradition.

La croix du Carlit n'est pas la seule à avoir été détruite. Celle du Cambre d'Aze a aussi disparu. Seule la croix du Canigou, véritable emblème du Pays catalan ne semble pas menacée. « Si quelqu'un venait à s'en prendre à la croix du Canigou, résume le Lieutenant-Colonel Correa, il ne pourrait pas rester plus d'une journée dans le département ». 

 

Sébastien BERRIOT
France Bleu Roussillon

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.